Views
7 months ago

ICTjournal février 2019

  • Text
  • Banques
  • Native
  • Technologies
  • Faire
  • Suisses
  • Solutions
  • Netzmedien
  • Applications
  • Entreprises
  • Suisse

PUBLIREPORTAGE Swiss

PUBLIREPORTAGE Swiss Cyber Security Days 2019 Le sommet suisse sur la sécurité des données En Suisse, la cybersécurité n’est pas chose évidente dans beaucoup d’entreprises, d’organisations, d’administrations et encore moins chez les particuliers. En même temps, le danger des cyberattaques devient une réalité globale et de plus en plus alarmante. Les 27 et 28 février 2019, les Swiss Cyber Security Days (SCSD) consacrent deux jours à cette menace croissante au Forum Fribourg avec des expositions, une cinquantaine de conférenciers de renommée nationale et internationale et des présentations du monde de la politique, de l’économie et de la recherche. La plupart des conférences sont traduites simultanément en anglais, allemand et français. Plus de 100 exposants de toute la Suisse participent aux SCSD. Les Swiss Cyber Security Days sont la plus grande manifestation nationale en termes d’acteurs du monde de la cybersécurité. Pour la première fois en Suisse, ils réuniront 100 consultants, intégrateurs systèmes et fournisseurs de solutions de cybersécurité durant deux jours à un seul endroit. Cet événement national unique proposera des solutions à tous ceux qui s’inquiètent de la montée en puissance de la cybercriminalité. Parmi les têtes d’affiche, Eugen Kaspersky, UN ÉVÉNEMENT UNIQUE Les Swiss Cyber Security Days proposent deux types de programme. Le programme Forum comprend: • les keynotes et les tables rondes • les 20 conférences des Tracks A et B • l’accès au Salon et à ses 80 exposants ainsi qu’aux conférences des Tracks C1 et C2 qui se déroulent dans la zone d’exposition • les pauses café, le business lunch et l’apéritif de réseautage Les keynotes et les présentations des Tracks A et B sont traduites simultanément en allemand, français et anglais. Les conférences des deux Tracks C se déroulent dans la langue indiquée dans le programme. Le programme Best Practices comprend: • les 40 conférences Best Practices des Tracks C1 et C2 • l’accès au Salon et à ses 80 exposants Les conférences des Tracks C1 et C2 se déroulent dans la langue indiquée dans le programme. expert russe en cybersécurité et CEO de Kaspersky Lab, reconnu dans le monde entier. Avec son vice-président Anton Shingarev, il présentera la situation actuelle en matière de cybermenace et expliquera qu’aujourd’hui, nous devons absolument passer du concept de cybersécurité à celui de cyberimmunité. La crème de la crème des experts en cybersécurité Les SCSD réuniront plus de 50 conférenciers suisses et internationaux de premier plan. Outre Eugen Kapersky, ils accueilleront Cesar Cerrudo, pionnier sud-américain de la cybersécurité des Smart Cities, le finlandais Mikko Hyppönen, chercheur renommé dans le domaine de la cybercriminalité, les deux américains Charlie Miller et Chris Valasek ainsi que le sud-américain Claudio Caracciolo, tous trois spécialistes du piratage et de la sécurité automobile. Le coréen Moonbeom Park et le suisse Fabien Spychiger démontreront comment certains Etats «braquent» les banques pour obtenir des devises en ligne. Le spécialiste suisse du piratage informatique Nicolas Mayencourt et le chercheur à la Fachhochschule Nordwestschweiz Marc K. Peter présenteront, grâce à l’outil Cyobs, une situation détaillée des cybermenaces dans un pays ou une région. La stratégie nationale de cybersécurité dans les secteurs civil et militaire est également à l’ordre du jour des Swiss Cyber Security Days. Peter Fischer, délégué au pilotage informatique de la Confédération présentera la stratégie et les moyens de la Suisse pour faire face aux cyber-risques. Gérald Vernez, délégué pour la cyberdéfense du Département fédéral de la défense, de la protection de la Collectivités population et des sports publiques (DDPS), expliquera le plan d’action du DDPS pour la cyberdéfense et le colonel Robert Flück, également Economie du DDPS, exposera le nouveau programme de forma- privée tion militaire pour cyberspécialistes. De plus, le développement de la Blockchain et Défense l’influence du Darkweb sont quelques-uns des nombreux autres sujets qui seront abordés pendant ces deux jours à Forum Fribourg. Associations & institutions Cybersécurité Hard & Soft ∙ Humain CONSULTANTS INTÉGRATEURS SYSTÈME ÉDITEURS & CONSTRUCTEURS Conférences ∙ Salon Networking + Médias Hautes écoles & formation Recherche & développement Défis actuels et futurs de cybersécurité «Nous sommes convaincus que nous trouverons les meilleures solutions à ce problème d’actualité si tous les acteurs travaillent ensemble», explique Béat Kunz, co-fondateur et directeur des Swiss Cyber Security Days. «Notre événement est une plateforme nationale unique qui bénéficie du savoir-faire suisse et international pour présenter des solutions concrètes aux spécialistes en informatique, aux grandes entreprises comme aux PME, aux pouvoirs publics et aux responsables politiques, dans le but de protéger les infrastructures critiques et d’instaurer une coopération ciblée entre acteurs privés et publics. Avec l’espace thématique «Swiss Education Lounge», les hautes écoles spécialisées et les écoles polytechniques fédérales de Lausanne et de Zurich disposent d’un important espace d’exposition. Au total 100 exposants animent le salon. La présence et le soutien de toutes ces organisations et entreprises confirment le grand besoin d’échange dans le domaine de la cybersécurité. swisscybersecurity DAYS Cyber Resilience Ltd Rte de Chantemerle 58 1763 Granges-Paccot Tél. +41 26 460 70 84 info@swisscybersecuritydays.ch POLICES Advent Pro - Medium Advent Pro - Light COULEURS Noir 80% Cyan 100%

acteurs 11 Deux nouveaux venus et un départ à la direction de Microsoft Suisse Thomas Winter (en haut), responsable des partenaires et des PME chez Microsoft Suisse, et Christian Widmer, en charge des clients du secteur public. ych. Depuis janvier 2019, Thomas Winter est membre de la direction générale et responsable des partenaires et des PME de Microsoft Suisse. Précédemment directeur numérique en chef de l’organisation partenaire mondiale, Thomas Winter a par le passé travaillé chez Cisco. Il a aussi occupé des postes à la direction IT de Telekurs (aujourd’hui SIX Group), précise Microsoft Suisse. La direction de Microsoft Suisse a connu un autre changement cet automne. Christian Widmer est depuis le 1 er octobre 2018 en charge des affaires avec les clients du secteur public. Avant de rejoindre Microsoft, il a dirigé IBM GBS en Suisse ces deux dernières années. Il a auparavant travaillé pour différentes sociétés, dont Winter Partners, Unisys et PwC Consulting. Départ de la cheffe de la division Specialist Team Unit Selon des informations obtenues par la rédaction de la Netzwoche, Yvonne Bettkober a quitté l’entreprise au sein de laquelle elle était active depuis 2007. Elle était dernièrement cheffe de la division Specialist Team Unit, après avoir été responsable des partenaires et des PME durant plus de deux ans. Un ancien de Swisscom pour renforcer Salt sur le B2B ILS BOUGENT Basé en Suisse, le numéro un mondial du ciment LafargeHolcim a engagé un nouveau CIO. Les rênes de l’informatique du groupe ont été confiées à Jochen Werling, âgé de 42 ans, et précédemment CIO de l’entreprise allemande de location de voiture Sixt. Jochen Werling succède à Khushnud Irani, qui a quitté LafargeHolcim après 3 ans pour prendre la direction exécutive du prestataire IT zurichois InfoKrafts. Sage Suisse a doublé l’effectif de sa direction exécutive. Thomas Hersche l’a intégrée en tant que Director Sales, Massimo Collu au poste de Director Channel Sales et Traugott Emrich en tant que Director Customer Support. Ces trois nouveaux membres rejoignent Tobias Ackermann (Country Manager), Urs Weber (Director Product Delivery) et Rolf Gysin (Director Professional Services). Stefan Mues est devenu le CDO de la société lucernoise d’habillement et de lingerie Calida (qui possède Aubade, Eider, Lafuma, Millet et Oxbow). Directement rattaché à Reiner Pichler, CEO du groupe, Stefan Mues aura en charge l’avancement et la mise en œuvre de la numérisation de l’ensemble de l’entreprise. Stefan Mues était directeur général de Reich Online, acquis par Calida en 2017. Christian Aveni, Chief Business Officer de Salt depuis janvier 2019. ych. Christian Aveni est Chief Business Officer de Salt depuis le début de l’année. Il a pris les commandes du département B2B de l’opérateur après avoir occupé le poste de Chief Operating Officer chez JDMT Medical Services. Christian Aveni avait auparavant assuré pendant six ans la fonction de Head of sales West chez Swisscom. Titulaire d’un diplôme d’Economiste d’entreprise ES de l’ESECO Lausanne et d’un diplôme EMBA de la Business School Lausanne, Christian Aveni a pour mission de contribuer au renforcement de la position de Salt sur le marché B2B. «A l’avenir, Salt se concentrera davantage sur son offre B2B afin de proposer aux entreprises à travers toute la Suisse un service et des produits encore plus attractifs», précise le CEO de Salt Pascal Grieder. Salt a aussi nommé Andreas Kuntz comme nouveau Chief of Corporate Affairs & General Counsel. Il rejoint Salt après avoir occupé plusieurs postes de direction en tant que Corporate and Commercial Counsel chez Logitech. A peine plus d’un an après son accession au poste de CEO du prestataire IT bernois Bedag, Felix Akeret a été libéré de ses fonctions en décembre. Deux membres de la direction assurent l’intérim: le CFO Peter Schori et Fred Wenger, Head of Data Center Services. Felix Akeret avait succédé à Peter Schmutz, parti à la retraite après 30 ans de service au sein de Bedag, dont 20 ans au poste de CEO. Pour succéder à son CEO Patrick Winter, décédé cet été, Softwareone a nommé Dieter Schlosser, actuel Global COO & Transformation Leader de cette entreprise suisse spécialisée dans la gestion des licences logicielles. Le CEO a notamment pour mission de superviser l’intégration de Comparex, société rachetée récemment par Softwareone. www.ictjournal.ch © netzmedien ag Février 2019