Views
7 months ago

ICTjournal février 2019

  • Text
  • Banques
  • Native
  • Technologies
  • Faire
  • Suisses
  • Solutions
  • Netzmedien
  • Applications
  • Entreprises
  • Suisse

26 cloud native

26 cloud native infographie Priorités et adoption chez les CIO romands PRIORITÉS EN MATIÈRE APPLICATIVE (EN %) pas une priorité priorité élevée priorié faible première priorité priorité moyenne ADOPTION DES TECHNOLOGIES (EN %) aucun intérêt en déploiement dans notre radar adopté pilote Source: ICTjournal, CIO agenda 2019 moderniser les applications existantes 7 30 59 migrer les applications existantes vers le cloud 7 48 19 recourir à davantage de logiciels SaaS 11 37 30 19 18 7 4 4 PaaS et serverless 18 41 API, microservices 4 26 7 containers et Kubernetes 41 26 29 15 4 15 37 15 11 11 Bénéfices attendus et adoption à l'international Source: Cloud native commes of age, Capgemini 2017 (enquête auprès de 902 cadres dans 11 pays) CLOUD NATIVE: PRINCIPAUX BÉNÉFICES ATTENDUS ENTRE MAINTENANT ET 2020 (EN %) tout à fait d’accord d’accord monter en échelle plus rapidement 31 mettre à jour les produits et services plus rapidement 32 réduire le coût des nouveaux produits et services 28 37 41 39 ADOPTION DES TECHNOLOGIES DE CONTAINERS (EN %) utilisé en 2017 utilisé en 2018 35 Docker 49 35 Amazon ECS 44 14 Kubernetes 27 11 Azure Container Service 20 Google Container Engine 8 14 Docker Swarm 7 12 Source: RightScale, State of the Cloud Report 2018 (enquête menée auprès de 997 professionnels) Février 2019 www.ictjournal.ch © netzmedien ag

cloud native 27 réside dans les coûts à long terme associés à des applications qui ne sont pas optimisées pour le cloud. Les autres bénéfices en matière de performance, de montée (ou descente) en charge et de disponibilité sont autant d’arguments supplémentaires pour une réécriture», explique le cabinet de conseil. La voie vers le PaaS est notamment facilitée par le fait que les fournisseurs leaders proposent tous des offres de Container et autre Kubernetes en mode as-a- Service, de plus en plus populaires (page 26). «Avec notre architecture, le chemin pour le cloud est prêt», explique ainsi Andreas Grütter de la Mobilière, qui teste actuellement le service PaaS pour Kubernetes dans Azure. Séverin Voisin, Head of Business Line Saas Services and Operations, ELCA «Les applications containerisées sont des candidates pour le cloud, mais le cloud pose d’autres questions, notamment en termes de localisation ou encore de lock-in.» Séverin Voisin, ELCA Par ailleurs, les applications cloud native opérant dans un PaaS peuvent intégrer les multiples services – notamment serverless – disponibles sur ces plateformes. Un atout en matière d’innovation qui devrait booster les dépenses dans le cloud, prédit Forrester: «La plupart des applications d’entreprise seront améliorées grâce à l’incroyable éventail de technologies émergentes mises au point dans le nuage, depuis les nouvelles bases de données jusqu’aux dispositifs informatiques de pointe, en passant par l’internet des objets, l’apprentissage automatique et l’intelligence artificielle». Responsable des services et opérations SaaS d’ELCA, Séverin Voisin tempère: «Les applications containerisées sont des candidates pour le cloud, mais le cloud LES PRINCIPAUX BÉNÉFICES DES APPLICATIONS CLOUD NATIVE ▪ ▪ Livraison accélérée: les équipes DevOps peuvent mettre à jour et déployer les éléments de façon individuelle, de manière plus rapide et fréquente. ▪▪ Montée/decente en charge: découplés les uns des autres, les services peuvent être plus aisément adaptés aux besoins d’échelle qu’une application monolithique. ▪▪ Disponibilité: déployées dans le cloud et distribuées entre de multiples domaines, les applications jouissent d’une meilleure disponibilité. ▪▪ Sécurité: le carcatère modulaire des applications cloud native fragmente la surface d’attaque pour les pirates, chaque composant disposant de sa propre sécurité. pose d’autres questions, notamment en termes de localisation ou encore de lock-in, dès lors que l’on commence à exploiter des services PaaS spécifiques à tel ou tel fournisseur». Des atouts business Cloud ou pas cloud, les applications cloud native vont sans doute prospérer et modifier durablement la manière dont les entreprises développent et opèrent les applications au cœur de leur activité et de leur compétitivité. Selon l’étude réalisée par Capgemini 4 , un tiers des applications pourraient être conçues dans ce mode en 2020. Les organisations les plus avancées en la matière, enregistrent des gains en matière d’agilité, d’expérience client et de coûts de nature à changer la relation de l’informatique avec le business, comme l’explique le responsable de l’architecture d’Altria cité dans l’étude: «La démarche cloud native a changé la physionomie de notre relation avec l’entreprise. Nous sommes maintenant impliqués dans toutes les conversations depuis l’idée jusqu’à l’étape suivante. Quand l’entreprise pense à une opportunité, nous sommes là au début.» (*) Références 1 How to make the case for microservices, The Enterprisers Project 2017 2 Dev vs. Ops: The State of Accountability, OverOps 2018 3 Cloud native commes of age, Capgemini 2017, enquête auprès de 902 cadres dans 11 pays 4 «Why You Must Begin Delivering Cloud- Native Offerings Today, Not Tomorrow», Gartner 2018 www.ictjournal.ch © netzmedien ag Février 2019