Views
8 months ago

ICTjournal fevrier 2020

  • Text
  • Projet
  • Banque
  • Blockchain
  • Google
  • Chez
  • Explique
  • Technologies
  • Plateforme
  • Netzmedien
  • Suisse

34 CES

34 CES 2020 L’Oréal et l’Occitane lancent des kits intelligents pour créer des cosmétiques swa. Créer son propre maquillage selon les caractéristiques de sa peau? C’est la promesse de L’Oréal et de l’Occitane au CES 2020, qui y ont présenté leurs dernières innovations technologiques. Perso, l’appareil développé par l’incubateur interne du groupe L’Oréal, peut fabriquer trois types de cosmétiques: rouge à lèvres, soin pour la peau et fond de teint. Pour cela, une IA évalue la qualité de la peau via la caméra du smartphone et divers facteurs environnementaux à l’aide de la géolocalisation. Les ingrédients contenus dans un système de cartouche robotisé (des couleurs, un indice de protection, un sérum et un hydratant) sont ensuite mélangés pour créer un produit cosmétique personnalisé. Du haut de ses 16 cm, Perso intégrera des informations sur les tendances actuelles ou concevoir des nuances de couleurs assorties à la tenue portée. Le lancement est prévu pour 2021. Un kit intelligent à base de capsule De son côté, L’Occitane s’est associée au fabricant d’électroménagers Rowenta pour proposer Duolab, un appareil de cosmétique personnalisé. Développé par la start-up du même nom et qui appartient à L’Occitane, le dispositif est capable de fabriquer une crème de soin sur mesure. A la manière des cafetières Nespresso, Duolab utilise des capsules pour fonctionner. Un outil de diagnostic évalue dans un premier temps la peau. Un procédé d’émulsification permet ensuite d’obtenir une dose en 90 secondes. A l’heure actuelle, le Duolab n’est disponible qu’en Grande-Bretagne. Développé par L’Oréal, Perso peut fabriquer jusqu’à trois cosmétiques différents. (Source: L’Oréal) Des gadgets ronds pour briser la monotonie des angles droits Bosch présente des lunettes AR swa. Avec sa forme de balle de tennis, Ballie n’a pas laissé le CES 2020 indifférent. Développé par Samsung, ce concept d’assistant personnel est capable de communiquer avec une maison connectée. Cela va de l’ouverture des volets à l’enclenchement d’un aspirateur robot en cas de détection de déchets au sol, en passant par l’allumage de la télévision. Ballie, qui carbure à l’IA, embarque également une caméra et un système de reconnaissance faciale pour suivre les utilisateurs et surveiller tous les recoins d’un appartement. Le Cyrcle phone possède lui aussi un design circulaire. «Un téléphone non rectangulaire pour des personnes non rectangulaires», clame la société dTOOR. Ce smartphone, qui tourne sous Android, a pour but de mieux tenir dans la main et dans les poches des pantalons. Aucune date de sortie n’a été avancée et le modèle présenté au CES étant encore au stade de prototype. Le robot-compagnon Bailli carbure à l’IA. (Source: Samsung) ych. Bosch a dévoilé un système tout-en-un pour lunettes connectées. Le module Light Drive Smartglasses se présente comme un dispositif intégrant des systèmes microélectromécaniques (MEMS), des composants optiques, des capteurs et un logiciel embarqué. Léger et compact, le module pourra également équiper de façon discrète des montures d’apparence classique. Selon les dires du fabricant, cette technologie de réalité augmentée (AR) offrira «une expérience visuelle propre avec des images lumineuses qui sont toujours au point, même en plein soleil» et sera compatible avec des verres correcteurs. Le module permet de profiter d’informations basiques en mode mains-libres, comme recevoir des notifications et des textos ou afficher des listes de courses. Les lunettes connectées munies de ce dispositif pourront aussi servir d’assistance à la conduite en diffusant des données de navigation. Cette solution sera disponible en 2021. Février 2020 www.ictjournal.ch © netzmedien ag

CES 2020 35 Le premier ordinateur pliable au monde est désormais une réalité swa. Après les smartphones pliables, voici le premier ordinateur portable doté d’un écran pliable au monde. Un an après avoir dévoilé un prototype, Lenovo a présenté une version prête à être commercialisée au CES (Consumer Electronics Show), grand salon de l’électronique qui se tient du 7 au 10 janvier à Las Vegas. En l’occurrence, il s’agit d’une déclinaison du célèbre ThinkPad, dont la première version remonte à 1992. Nommé ThinPad X1 Fold, le PC est doté d’un écran POLED (où le plastique remplace le verre des écrans OLED) entièrement pliable et qui fonctionne avec Windows 10 Pro, en attendant la sortie d’un système d’exploitation adapté qui devrait s’appeler Windows 10X. Lenovo insiste sur les différents usages possibles: utilisation en mode tablette, avec un clavier externe, en mode plié, avec un clavier qui occupe la moitié inférieure de l’écran ou en partage de l’écran en plusieurs applications. L’autonomie devrait atteindre les 11 heures selon le constructeur chinois. Là où la majorité des produits présentés au CES sont généralement des prototypes ou des concepts, le Think- Pad X1 Fold sera bien commercialisé auprès du grand public dans le courant de l’année 2020, au prix de 2500 dollars. Lenovo compte également commercialiser une version 5G au cours de la deuxième moitié de l’année. Le ThinkPad X1 Fold sera commercialisé dans le courant de l’année. (Source: Lenovo) Ces appareils qui veulent nous aider à mieux dormir Arduino répond aux besoins IoT swa. Plusieurs firmes ont présenté au CES des technologies qui promettent une nuit sereine. On trouve l’URGONight d’UrgoTech, qui utilise un système de mesure électroencéphalographique (EEG) afin d’afficher en temps réel l’activité de nos méninges, afin de viser une nuit parfaite grâce à des exercices d’entraînement cérébraux. L’appareil doit sortir en juin. De son côté, Muse mise sur le biofeedback, une méthode d’aide au contrôle de son corps ou de son activité cérébrale. Le bandeau Muse S, déjà disponible, mesure les ondes de l’encéphale, de la respiration et du rythme cardiaque pour les traduire en sons apaisants. Pour Ebb Therapeutics, la réduction de l’activité métabolique du cortex frontal est la clé pour éviter les insomnies. Son appareil, un bandeau rempli de fluide maintient une plage de température optimale du front au cours de la nuit à l’aide de l’IA. L’URGONight promet un endormissement 40% plus rapide. (Source: UrgoTech) swa. Le fabricant de cartes de développement Arduino a annoncé au CES 2020 sa nouvelle plateforme dédiée au développement des objets connectés (IoT), Arduino Pro, ainsi que sa dernière génération de cartes, Arduino Portenta H7. Arduino promet que la combinaison de cette plateforme de développement d’applications low-code avec du matériel modulaire permet d’obtenir des résultats tangibles en une seule journée. «Des millions d’utilisateurs et des milliers d’entreprises à travers le monde utilisent déjà Arduino comme plateforme d’innovation. C’est pourquoi nous nous sommes appuyés sur cette expérience pour permettre aux entreprises de connecter rapidement et en toute sécurité des capteurs distants à la logique métier au sein d’une seule et même plateforme de développement d’applications IoT». Le nouveau module H7 est désormais disponible en bêtatest, avec une disponibilité générale prévue pour février. www.ictjournal.ch © netzmedien ag Février 2020