Views
2 months ago

ICTjournal juillet - août 2019

  • Text
  • Entreprises
  • Juillet
  • Ainsi
  • Netzmedien
  • Suisse
  • Plateforme
  • Utilisateurs
  • Travail
  • Chez
  • Solutions

Image: AA+W /

Image: AA+W / adobe.stock.com 14 juilletaoût 2019 www.ictjournal.ch © netzmedien ag

spécial data data & IA 15 Pas d'IA sans mettre les mains dans les data Le travail autour de la donnée est une priorité pour beaucoup d’organisations. L’intelligence artificielle est passée par là: sans données riches, variées et de qualité pour les alimenter, les algorithmes ne donneront pas les résultats attendus et les utilisateurs ne s’y fieront pas. Il va falloir mettre les mains dans le cambouis de la data… Rodolphe Koller Difficile de trouver une entreprise d’une certaine taille ne s’intéressant pas à l’intelligence artificielle. Au-delà du phénomène en vogue, la technologie a ceci pour elle d’offrir des applications dans la plupart des branches et de répondre aux objectifs les plus divers: croissance quand elle permet de créer des offres personnalisées, réduction des coûts quand elle sert à optimiser la supply chain, nouveaux modèles d’affaires quand les entreprises développent des offres d’Insights-as-a-Service. De quoi expliquer l’engouement actuel pour l’IA, et les organisations suisses ne manquent pas à l’appel. Fin 2018, un tiers des responsables informatiques romands sondés par ICTjournal¹ indiquaient mener des projets pilotes en la matière. En observateur averti, Olivier Verscheure, qui dirige le Swiss Data Science Center à l’EPFL, confiait récemment à notre rédaction que le centre croule sous les demandes des entreprises. Pas d’IA sans données Beaucoup d’organisations ayant placé de grands espoirs dans l’IA, vont connaître ou connaissent déjà des désillusions – une épreuve de la réalité qui fait partie du jeu. Manque de stratégie claire, manque de compétences en data science, les raisons sont multiples et l’une d’entre elles concerne directement l’IT: les données. Une stratégie IA nécessite une stratégie data. La chaîne de valeur de l’intelligence artificielle démarre avec des données de qualité, disponibles et exploitables. Et ces ingrédients font souvent défaut. Selon une enquête menée par le cabinet de conseil McKinsey², 82% des organisations manquent de stratégie claire pour accéder et acquérir les données nécessaires à l’IA et seul 8% considèrent que leurs systèmes d’IA peuvent accéder à toutes les données utiles. L’IA contraint donc les entreprises à s’atteler à un domaine moins sexy que les projets-vitrines du numérique: il va falloir mettre les mains dans le cambouis des data… Ou, pour le voir d’un œil plus positif, l’IA redore le blason du travail sur la donnée. «La donnée devient une force motrice essentielle à la transformation numérique, puisqu’elle constitue le carburant qui alimente les nouveaux processus métier et les nouveaux modèles d’af- www.ictjournal.ch © netzmedien ag juilletaoût 2019