Views
2 months ago

ICTjournal juillet - août 2019

  • Text
  • Entreprises
  • Juillet
  • Ainsi
  • Netzmedien
  • Suisse
  • Plateforme
  • Utilisateurs
  • Travail
  • Chez
  • Solutions

32 nouveautés Ce

32 nouveautés Ce qu’il faut retenir des dernières annonces de Cisco ych. Cisco a annoncé un éventail de nouveautés dans le cadre de son événement Cisco Live, à San Diego. De nouveaux outils permettront aux équipes informatiques de gagner en visibilité au sein du réseau et de mieux gérer sa complexité, à l’aide de capacités d’analyse des données des réseaux locaux corrélées avec l’ensemble des données anonymisées des réseaux de clients Cisco. Ces améliorations logicielles permettront par exemple d’identifier les problèmes de manière préventive ou de découvrir des tendances, précise le fournisseur. Le Cisco Live de San Diego vient de se dérouler, du 9 au 13 juin. Le réseau basé sur l’intention s’étend entre autres à l’Edge Cisco a en outre annoncé de nouvelles solutions taillées pour une architecture à même de couvrir tous les domaines d’un «réseau basé sur l’intention». C’est-à-dire d’une architecture pensée pour simplifier le déploiement et la gestion du réseau, en automatisant les fonctions IT clés. Ces capacités s’étendent entre autres à la périphérie du réseau (Edge), avec l’introduction de nouveaux commutateurs, points d’accès et routeurs taillés pour des environnements de travail difficiles comme les usines chimiques, les raffineries de pétrole et les mines. Le Github de l’automatisation réseau Parmi les autres nouveautés notables dégainées par Cisco, mentionnons aussi Cisco DevNet Automation Exchange. Inclus dans le programme pour développeurs DevNet du fournisseur, DevNet Automation Exchange se présente comme une plateforme d’hébergement et de partage de code à la sauce Github, spécialement dédiée à l’automatisation du réseau. Les outils collaboratifs phares intégrés dans Dropbox swa. Dropbox ne veut plus se limiter au simple stockage cloud. L’entreprise américaine a l’ambition d’être la plateforme de référence d’organisation de son travail en collaboration. La nouvelle solution qui centralise les applications fréquemment utilisées a été dévoilée, dont certaines fonctions avaient déjà été annoncées en 2018. Tout d’abord, la nouvelle solution unifie différents types de contenus dans un seul emplacement. Il devient par exemple possible de créer des fichier Microsoft Office ou Google Docs, Sheets et Slides via Dropbox. A ces intégrations s’ajoute un système de recherche centralisé pour ne plus se disperser à travers de multiples champs de recherche. Plusieurs outils de production sont désormais également intégrés. Slack, Zoom Meetings et bientôt les logiciels d’Atlassian peuvent être utilisés directement dans le nouvel espace de travail de Dropbox. De nouvelles fonctions de collaboration ont également été ajoutées, avec notamment la possibilité de commenter les contenus partagés, assigner des tâches à des collaborateurs ou d’obtenir des informations sur leur activité en ligne. Il est d’ores et déjà possible de tester cette nouvelle mise à jour. Il suffit pour cela d’activer la fonctionnalité au sein de la nouvelle application de bureau via le programme anticipé Dropbox. En intégrant des outils tiers, Dropbox veut diminuer le temps perdu à basculer entre plusieurs applications. Le cloud s’invite dans la sécurité managée par Kudelski swa. Le groupe Kudelski continue de miser sur la cybersécurité. Kudelski Security, sa division dédiée à ce domaine, a annoncé l’ajout d’une nouvelle fonctionnalité pour compléter ses services de sécurité managés: l’inspection du trafic et des données cloud. Celle-ci passera par une intégration native avec des fournisseurs de services cloud. Un outil qui devrait permettre d’assurer une vue unifiée de protection des données dans les environnements hybrides. Si la prise en charge d’AWS est assurée, il faudra attendre le milieu d’année pour que cela soit aussi le cas avec Azure et Google Cloud Platform (GCP). Ces services de sécurité managés fonctionnent sur un modèle hybride qui inclut plusieurs environnements: les plateformes cloud, les systèmes IT sur site, les technologies opérationnelles (OT) et IoT. Des centres opérationnels de sécurité basés à Cheseaux en Suisse et à Phoenix aux Etats-Unis, les «Cyber Fusion Centers», seront en charge de ces services. Une surveillance accrue qui répond au besoin d’une «visibilité globale sur les données et systèmes des entreprises dans le but d’identifier et d’atténuer rapidement les menaces», explique Alton Kizziah, Vice-President Global Managed Security Services chez Kudelski Security. juilletaoût 2019 www.ictjournal.ch © netzmedien ag

nouveautés 33 Oracle interconnecte son cloud à Microsoft Azure saw. A la peine sur le marché du cloud, Oracle va interconnecter son cloud à celui de Microsoft dans le cadre d’une alliance entre les deux sociétés. Les entreprises utilisatrices pourront notamment déployer leurs workloads sur des clouds séparés tout en profitant de services communs, par exemple exploiter la gestion des identités et des accès d’Azure Active Directory pour les applications business tournant sur le cloud d’Oracle. Autre option, les entreprises pourront opérer les applications métiers dans un cloud avec la base de données dans un autre cloud, par exemple déployer E-Business Suite, PeopleSoft ou Oracle Retail sur Azure tout en opérant Exadata ou Autonomous Database sur le cloud d’Oracle. Les partenaires estiment que ce second scénario plus inédit va gagner en adoption en raison du découplage progressif des applications d’entreprise. Image: Marco2811 / Adobe Stock.com Un modèle de maintenance collaboratif Outre ces intégrations techniques, Oracle et Microsoft annoncent un modèle de maintenance collaboratif qui permettra aux entreprises de choisir l’un ou l’autre partenaire pour l’environnement multicloud. Les deux éditeurs vont enfin développer des templates et modèles d’architectures pour faciliter les déploiements cross-cloud. Cette interconnexion est pour le moment limitée à l’Amérique du Nord mais devrait s’étendre à d’autres régions affirment les deux groupes, sans préciser la moindre date de lancement. IBM insuffle de l’intelligence artificielle dans Db2 Sunrise base son offre UCC sur Unify swa. IBM a annoncé une mise à jour tournée vers l’intelligence artificielle (IA) de Db2, son système de gestion de base de données. La version 11.5 ambitionne d’intégrer IA et data science dans les applications l'utilisant Db2. IBM explique avoir rationalisé son portefeuille en trois éditions partageant la même base de code commune: Db2, Db2 Standard et Db2 Advanced. Parmi les nouveautés, les utilisateurs peuvent poser des questions à Db2 et recevoir des résultats sous forme de visualisations de données et de résumés rédigés en langage naturel. Par ailleurs, les fonctionnalités les plus récentes de la technologie de virtualisation des données conçue par IBM sont proposées avec Db2 11.5 et la blockchain est désormais prise en charge. En outre, un moteur SQL a été ajouté, permettant d’accéder aux données de chaque offre du catalogue Db2 existant (Warehouse, Big SQL et Integrated Analytics System par exemple). L’accès à des solutions tierces comme Amazon Redshift, Oracle ou Teradata est en outre facilité. Une série de pilotes pour plusieurs langages et frameworks de programmation open source devrait faciliter le développement de modèles de machine learning dans les applications.. Les langages supportés sont Go, Ruby, Python, PHP, Java, Node.js et Sequelize. «Db2 permettra d'adapter la structure des data, la mémoire et le disque aux requêtes les plus complexes.» Prasun Mahapatra, senior database administrator chez Micro Focus swa. Sunrise a annoncé l’élargissement de sa gamme de services Work Smart avec Circuit, une application de lieu de travail mobile développée par Unify, firme active dans les solutions de communications unifiées pour entreprises. Il s’agit d’offrir une interface commune à tous les outils, quelque soit le terminal utilisé et le lieu de travail. Concrètement, il sera possible de travailler avec une seule application collaborative sans devoir recourir à des solutions isolées. Ainsi, Circuit permettra des appels audio et vidéos groupés ou individuels, le partage de documents enregistrés sur des services de stockages dans le cloud (Box.com, Google Drive et OneDrive), ou encore l’intégration d’Outlook pour permettre la synchronisation des calendriers et des emails dans Circuit. La solution fonctionne en tant qu’applications desktop ou mobiles mais également à travers un navigateur internet. Le support d’Apple Watch et de CarPlay, une version embarquée d’iOS pour véhicules, a également été annoncé. «Avec Sunrise, nous gagnons un fournisseur suisse de revente de services de télécommunication et de cloud établi, capable de proposer un solution complète de transformation numérique, des plus petites aux plus grandes entreprises», explique Drazen-Ivan Andjelic, le CEO d’Unify. www.ictjournal.ch © netzmedien ag juilletaoût 2019