Views
3 months ago

ICTjournal juillet - août - septembre 2020

  • Text
  • Solutions
  • Selon
  • Responsable
  • Ainsi
  • Septembre
  • Netzmedien
  • Juillet
  • Gestion
  • Suisse
  • Entreprises

10 acteurs Thomas Gresch

10 acteurs Thomas Gresch quitte Tamedia pour devenir CTO d’Axpo swa. Thomas Gresch sera le nouveau Chief Technology Officer d’Axpo à partir du 1 er janvier 2021, après avoir occupé cette fonction pendant moins de six ans au sein de TX Group (ex-Tamedia), où il a joué un rôle clé dans la transformation numérique du groupe de médias. «Axpo s’est doté d’un dirigeant expérimenté et éprouvé qui, avec une nouvelle équipe de gestion des technologies, augmentera l’efficacité et l’efficience dans les domaines centraux du groupe», explique Axpo avec enthousiasme. Physicien de formation, il aura pour mission de planifier et d’introduire de nouvelles technologies, comme le machine learning, la robotique et la reconnaissance d’images au sein du groupe énergique suisse, tout en s’occupant de leur mise en œuvre. Il soutiendra également les opérations opérationnelles afin de renforcer les structures d’analyses des données déjà en place. «Avec une forte orientation client, les données seront collectées et analysées afin de pouvoir couvrir encore mieux les besoins techniques à l’avenir», précise Axpo. Avant de rejoindre TX Group en 2015 et d’en devenir le CTO, Thomas Gresch était aux commandes du département Engineering de local.ch depuis 2010. Avant cela, il a été copropriétaire de la start-up Siebenhengst, fabricant d’ordinateurs spécialisés et de kspace, une spin-off de l’université de Zurich. Tomas Gresch est titulaire d’un Master en physique et mathématique obtenu à l’université de Zurich et siège actuellement aux conseils d’administration de ricardo.ch et de JobCloud SA (qui détient les plateformes jobup.ch et jobs.ch). Thomas Gresch, futur Chief Technology Officer chez Axpo. (Source: Tamedia) Le Chief Digital Officer d’ABB démissionne Tom Kleiber dirigera la fondation Switch swa. Guido Jouret, Chief Digital Officer d’ABB, a quitté le groupe industriel suisse trois ans après avoir été nommé à ce poste. Sa fonction sera abolie dans le but de «décentraliser l’entreprise et être plus proche des clients», a déclaré un porte-parole d’ABB à Reuters. Il s’agit du premier départ important depuis que le nouveau CEO Björn Rosengren a pris la direction d’ABB en mars. Avant de rejoindre le groupe suisse, Guido Jouret a été le CTO de Nokia et le président d’Envision Digital. Le Belgo-américain a aussi travaillé pendant 20 ans chez Cisco, où il était notamment responsable de l’IoT, Chief Technology Officer et directeur général d’Emerging Technologies, une unité chargée de l’incubation de nouvelles entreprises au sein du groupe Cisco. Il a également officié comme directeur IT chez Cisco pour la région EMEA. Guido Jouret possède un doctorat en sciences de l’informatique de l’Imperial College London et une licence d’ingénieur en électrotechnique du Worcester Polytechnic Institute. Guido Jouret, ex-Chief Digital Officer de ABB. (Source: ABB) swa. Tom Kleiber sera le prochain directeur de la fondation Switch, qui gère l’enregistrement des noms de domaines en .ch. Une fonction qu’il occupera dès le 1 er janvier 2021. Il succède à Andreas Dudler, qui prendra sa retraite fin 2021 après avoir dirigé Switch durant neuf ans. Sous sa direction, Switch a lancé de nouvelles prestations, telles que les services cloud, l’identité des hautes écoles valables à vie ou encore l’acquisition centralisée de logiciels pour les hautes écoles. Titulaire d’un diplôme en génie électrique, Tom Kleiber est actif depuis près de 30 ans dans le secteur des TIC. Actuellement CEO de Zetamind, qu’il a cofondé, il a occupé plusieurs postes de directions au sein de Siemens, Alcatel, Callino et Elligence. En 2009, il devient CEO de l’intégrateur de systèmes Connectis (désormais SPIE ICS), avant de rejoindre Microsoft en 2013 en tant que Public Sector Lead. Tom Kleiber a depuis dirigé plusieurs initiatives IT et a obtenu un Master en Big Data et Ethique de l’Université de Zurich en 2018. juilletaoûtseptembre 2020 www.ictjournal.ch © netzmedien ag

acteurs 11 Julia Aymonier remplace Georges Renaudet à l’IT de Lausanne Julia Aymonier, future responsable IT de la Ville de Lausanne. (Source: DR) George Renaudet, responsable IT de Trianon. (Source: Sébastien Charrière) swa. Julia Aymonier, ex-Chief Digital Officer à l’École hôtelière de Lausanne (EHL), assumera la fonction de cheffe du Service d’organisation et d’informatique de la Ville de Lausanne à partir du 1 er septembre. La future responsable de l’IT de la Ville de Lausanne, qui a quitté l’EHL en raison de la suppression du département digital, aura pour mission de continuer la transition vers le télétravail pour les 5000 collaborateurs et de gérer la stratégie de transformation digitale de la municipalité vaudoise. Julia Aymonier précise: «avoir travaillé pour l’Hospice Général de Genève m’a donné le goût du secteur public, cela me plaît énormément d’utiliser les nouvelles technologies pour aider les habitants en toutes circonstances». Elle donne l’exemple d’un assistant virtuel carburant à l’IA avec lequel les habitants pourraient converser pour trouver tout type d’information. «La crise du Covid-19 a amené la population à réaliser l’importance de l’IT. Il faut sauter sur cette possibilité pour aider davantage les gens», conclut-elle. De nationalité suisse et britannique, Julia Aymonier est diplômée de l’Université de Glasgow et de l’Université Polytechnique au Pays de Galles avec un Bachelor en informatique. Elle s’est spécialisée en informatique dans les secteurs de la banque, de la finance et du commerce avant de rejoindre l’EHL en 2015. Elle est également membre du Digital Circle. Nouveau défi pour Georges Renaudet Julia Aymonier succède à Georges Renaudet, qui dirige désormais le département IT de Trianon, entreprise spécialisée dans les services de prévoyance et de gestion RH. Il sera notamment en charge de l’évolution du SI afin d’améliorer l’expérience utilisateur, aussi bien pour les collaborateurs que pour les clients. Il remplace Jean-Marc Leutenegger, qui a pris les rênes de l’IT de l’entreprise ferroviaire bernoise BLS. Trianon, qui appartient depuis 2016 à l’assureur La Mobilière, propose des services de prévoyance professionnelle, de gestion de portefeuille d’assurances de personnes ainsi que d’administration des sinistres et de gestion des absences. La société développe ses propres logiciels de gestion et a conçu une plateforme de communication interne destinée à ses clients. Membre du Digital Circle, Georges Renaudet était devenu DSI de la capitale vaudoise au printemps 2019. Il était auparavant responsable du service IT des Retraites Populaires depuis 2009. Georges Renaudet possède un Master d’ingénieur en informatique et d’un diplôme d’études supérieures techniques en informatique d’entreprise du Conservatoire National des Arts et Métiers de Paris. ILS BOUGENT Martial Mathieu est le nouveau directeur d’ARP en Suisse romande et dirige désormais le site de Morges du fournisseur IT. Il aura pour mission de développer le commerce avec les clients et les entités publiques, mais également d’accélérer la transition d’ARP en tant que prestataire complet de solutions IT. Gerrit Sindermann est le nouveau responsable de l’incubateur fintech zurichois F10, un centre d’innovation axé sur les technologies financières et créé par SIX Group, la banque Julius Bär et le cabinet d’audit PwC. Il sera responsable du développement global de F10, de ses programmes de financement et de son portefeuille de services. Ingram Micro a nommé une nouvelle directrice générale pour sa division suisse. Il s’agit de Svetlana Sorokina, qui a pris les commandes du distributeur IT au début du mois de juin. Elle était auparavant directrice du marketing pour la région META (Moyen-Orient, Turquie, Afrique). Avaloq, qui fournit des solutions SaaS et PBaaS pour le secteur des services financiers, a nommé Olivier Taillard au poste de Chief Market Officer. Fort de 30 ans d’expérience dans le private banking, il devra renforcer la présence de la fintech suisse en Romandie et aura sous sa direction les activités de vente et de marketing. Après un peu moins de deux ans en fonction, Markus Messerer, CEO d’Alltron et responsable B2B, quitte son poste au sein du groupe Competec, auquel appartient le grossiste IT Alltron. Il rejoindra l’opérateur suédois Telia à la fin de l’année. Jean-Claude Sotto quitte Amazon Web Services (AWS) Suisse pour occuper le même poste chez Cloudera, un spécialiste californien du Big Data dans le cloud. Il aura notamment la responsabilité de développer les affaires de la société pour la Suisse romande. www.ictjournal.ch © netzmedien ag juilletaoûtseptembre 2020