Views
3 months ago

ICTjournal juillet - août - septembre 2020

  • Text
  • Solutions
  • Selon
  • Responsable
  • Ainsi
  • Septembre
  • Netzmedien
  • Juillet
  • Gestion
  • Suisse
  • Entreprises

16 data-driven Image:

16 data-driven Image: vectorfusionart / adobe.stock.com Les données au cœur de l’entreprise post-COVID juilletaoûtseptembre 2020 www.ictjournal.ch © netzmedien ag

data-driven 17 Les entreprises savent combien leur succès futur passe par leur capacité à gérer et exploiter les données, a fortiori dans la période d’incertitude et d’économies qui se profile. Mais la pandémie a aussi illustré des défis propres à l’entreprise data-driven. Rodolphe Koller La capacité des organisations à tirer parti des données a encore gagné en importance avec le pic de la pandémie et cela ne va pas s’arrêter avec la situation d’incertitude qui s’est installée depuis. C’est dans les données tierces ou en leur possession que les entreprises vont chercher à comprendre et à répondre aux bouleversements en cours, à commencer par le comportement de leur clientèle. C’est aussi les données qui vont servir à alimenter les algorithmes nécessaires aux initiatives d’automatisation à l’agenda des organisations. C’est enfin ces données qui servent de plus en plus à développer de nouveaux modèles d’affaires, voire des offres constituées elles-mêmes de data. Le succès futur des entreprises passe ainsi par des données considérées comme un actif au même titre que les ressources humaines et financières, explique Christine Legner, professeure à l’Université de Lausanne (p. 21). Des enquêtes récentes montrent qu’une majorité des entreprises suisses croient aux atouts de ce modèle data-driven, mais qu’elles peinent à le mettre en pratique, faute notamment de savoirfaire interne (p. 19). Entre les silos de données qui entravent une gestion intégrée de l’expérience client (p. 25) et le manque de qualité qui absorbe beaucoup d’efforts des data scientists (p. 23), les défis sont nombreux. La crise pandémique a aussi mis en lumière certains risques accompagnant une gestion data-driven, comme l’opacité de la production de données décisives (p. 29) ou la faible efficacité des algorithmes alimentés aux données historiques à répondre à des situations exceptionnelles (p. 26). Alors que chacun – décideur, employé, citoyen – est de plus en plus amené à prendre des décisions basées sur les données, certains appellent à éduquer la population aux data (p. 28). Dans ce dossier «data-driven»: p. 18: Le top des tendances en data analytics selon Gartner p. 19: Entreprises data-driven: les moyens manquent p. 21: Christine Legner, HEC Lausanne: «Il faut passer à une gestion active et consciente des données» p. 23: La préparation des données frustre les data scientists p. 25: Données clients: le nerf de la guerre pour le marketing p. 26: Quelle est l’utilité des données et des algorithmes dans une situation d’exception? p. 28: Un appel pour alphabétiser les Suisses aux données p. 29: Comment Swisscovid estime les contacts à risque www.ictjournal.ch © netzmedien ag juilletaoûtseptembre 2020