Views
9 months ago

ICTjournal mai 2020

  • Text
  • Ainsi
  • Collaborateurs
  • Netzmedien
  • Solutions
  • Entreprises
  • Juin
  • Suisse
  • Applications
  • Crise
  • Travail

06 news Les CFF

06 news Les CFF attribuent un contrat de 180 millions à T-Systems kfi-swa. Les CFF ont attribué à T-Systems, filiale du géant allemand Deutsche Telekom, un contrat d’environ 180 millions de francs suisses sur une durée de 10 ans. La division Multimedia Solutions de T-Systems développera et exploitera pour l’ex-régie fédérale des applications web et cloud ainsi que des applications mobiles et des systèmes d’information géographique. Dans le cadre de cet accord, l’entreprise allemande est en train de mettre sur place un nouveau département à Dresde avec une centaine d’employés. Ils seront notamment responsables des applications des systèmes de vente et de services destinés aux clients et aux partenaires des CFF. À cette fin, ils reprendront les applications existantes ou en développeront de nouvelles. Les consultants en gestion de Detecon Switzerland, autre filiale de T-Systems, soutiendront le projet d’un point de vue stratégique depuis Berne. Les premiers projets débuteront en été. Interrogé par nos confrères de la Netzwoche, un porteparole des CFF justifie l’attribution de ce contrat à T-Systems en faisant valoir que le service IT de l’ex-régie fédérale n’est pas en mesure de recruter suffisamment de spécialistes qualifiés en Suisse. «Le nearshoring nous aide à atténuer les effets négatifs de cette pénurie de personnel.» Aucun poste interne n’a été affecté, indique T-Systems développera et exploitera les applications web et cloud ainsi que des applications mobiles et des systèmes d’information géographique des CFF. Image: © SBB CFF FFS l’entreprise. Au contraire, le recrutement serait actuellement très actif. Outre T-Systems, IBM Suisse et Cognizant Technology Solutions étaient aussi en lice pour le méga-contrat avec les CFF, selon les informations du système d’information sur les marchés publics en Suisse (simap.ch). Un groupe international de hackers volait des points Cumulus La Confédération veut un «Swiss Cloud» ych. Europol a annoncé l’arrestation de hackers impliqués dans une arnaque aux bons de fidélité en Suisse. Selon l’ATS, les délits concernent les points Cumulus de la Migros. Une enquête initiée par la police vaudoise a mené au démantèlement du groupe de cybercriminels Infinity- Black. Cinq individus ont été arrêtés en Pologne, où la police a saisi du matériel informatique et des portefeuille de cryptomonnaie d’une valeur estimée à 100 000 euros. Les pertes totales sur les comptes Cumulus piratés sont estimées à 53000 francs, mais les pertes potentielles s’élevaient à plus de 640000 francs. InfinityBlack a volé les identifiants à l’aide d’un «script sophistiqué», avant de les revendre via une plateforme en ligne à d’autres réseaux criminels. Ces derniers échangeaient ensuite les points de fidélité contre des appareils électroniques coûteux. Entre le 30 avril et le 2 mai 2019, cinq arrestations ont eu lieu dans le canton de Vaud. La police vaudoise est à l’origine de l’enquête ayant mené au démantèlement du groupe de cybercriminels InfinityBlack. swa. Le Conseil fédéral a chargé l’Unité de pilotage informatique de lancer un examen sur la nécessité, la conception, l’utilité et la faisabilité d’un «Swiss Cloud». Les cantons ainsi que des spécialistes des milieux économiques et scientifiques collaboreront également au projet. Il s’agira de déterminer dans quels domaines des mesures doivent être prises en matière de souveraineté et de stockage sécurisé des données, mais aussi de réduire la dépendance aux hyperscalers internationaux. Le cloud national pourrait aussi contribuer à la compétitivité nationale et au «développement et à l’utilisation de technologies basées sur l’intelligence artificielle». Plutôt que de partir de zéro, le Conseil fédéral propose de s’appuyer sur les infrastructures existantes de plusieurs fournisseurs suisses de cloud public. Les résultats de l’étude de faisabilité commandée par le Conseil fédéral seront connus à la fin du mois de juin 2021. mai - juin 2020 www.ictjournal.ch © netzmedien ag

07 news La stratégie de la Poste pour se faire une place dans une économie numérisée rko. La Poste suisse a dévoilé la stratégie qu’elle compte déployer les cinq prochaines années et qui doit lui permettre «de renouer avec la croissance», selon les termes d’Urs Schwaller, président du Conseil d’administration. E-commerce, omnichannel et offre numérique A la tête de l’entreprise depuis une année, Roberto Cirillo a décrit trois orientations stratégiques – fortement teintées de transformation numérique – pour développer la «Poste de demain» à l’horizon 2025. Premièrement, le géant jaune répond à la baisse du volume des lettres et à l’augmentation des colis commandés en ligne, en regroupant les services logistiques (tri, distribution) dans une même unité. Deuxièmement, l’entreprise postale compte stabiliser son réseau de filiales et l’ouvrir à davantage de partenaires. La Poste espère notamment profiter de sa présence sur tout le territoire pour servir de relais physique aux prestataires de services en ligne. Troisièmement, la Poste compte développer davantage son offre de services numériques aux organisations, qu’il s’agisse de PME, de communes ou de prestataires de santé. 3 milliards d’investissements La Poste va se donner les moyens financiers de développer ces nouvelles offres numériques. «En matière de logistique et de communication numérique, nous voulons ac- CEO depuis un an, Roberto Cirillo a décrit les orientations stratégiques de la «Poste de demain». Image: La Poste Suisse quérir de nouvelles compétences et nous développer de manière significative. Dans cette optique, nous allons investir plus de 3 milliards de francs au cours des quatre prochaines années», explique Roberto Cirillo. Les fonds seront en partie obtenus en vendant des actifs immobiliers «sans impact sur l’exploitation». Enfin, dès janvier 2022, l’informatique aura sa place à la direction de l’entreprise, le plus haut niveau de l’organisation. Un autre signe de l’importance renforcée du numérique chez le géant jaune. Publicité AbaNinja, la solution de gestion d’entreprise online. Abandonnez Word et Excel pour la réalisation de vos offres, factures et autres documents de gestion. www.swiss21.org www.ictjournal.ch © netzmedien ag mai - juin 2020 AbaNinja est disponible sur la plateforme Swiss21.org