Views
1 year ago

ICTjournal mars 2019

  • Text
  • Produits
  • Faire
  • Selon
  • Ainsi
  • Netzmedien
  • Mars
  • Objets
  • Blockchain
  • Entreprises
  • Suisse

12 acteurs blue-infinity

12 acteurs blue-infinity opérera désormais sous le nom d’Isobar ych. Racheté par le groupe international Dentsu Aegis Network en 2017, blue-infinity change de nom. A compter du 1 er avril, le prestataire IT basé à Genève devient Isobar Suisse. Depuis son rachat, blue-infinity a été progressivement intégré au sein d’Isobar, filiale de Dentsu Aegis Network spécialisée dans le marketing digital. La société opérait ces derniers mois sous la marque «blue-infinity Linked by Isobar». Avec les équipes issues de blueinfinity, Isobar compte se différencier sur ce qui représente l’un de ses plus grands marchés, souligne Patrik Gamryd, nommé CEO de blue-infinity en mai 2018. Ce dernier a rejoint le groupe Dentsu Aegis Network en 2007 et a par la suite dirigé Dentsu Aegis Network Suède. Il occupait dernièrement la direction opérationnelle de la région North & Central Europe de Dentsu Aegis Network. Patrik Gamryd a repris la fonction de CEO du cofondateur de blue-infinity, Christophe Martin. le conseil d’administration de l’entreprise. Contacté par ICTjournal, Pierre Aebischer précise qu’en tant que Managing Director, il représente la société vis-à-vis de la direction d’Isobar. Il est en outre responsable des relations avec la clientèle et du développement commercial à l’étranger. Le CEO Patrik Gamryd se focalise de son côté davantage sur les opérations et la marche des affaires. La direction d’Isobar Suisse: Pierre Aebischer (Managing Director), Patrik Gamryd (CEO) et Pierre-Alexandre Riera, Chief Commercial Officer. La direction et les équipes ne changent pas Dans le cadre de ce changement de nom, la direction et les équipes issues de blue-infinity restent inchangées. Patrik Gamryd, CEO, et le cofondateur et Managing Director Pierre Aebischer, continuent de diriger la société tandis que Pierre- Alexandre Riera, Chief Commercial Officer, intègre Mathieu Quartier devient COO de Swisspro SR ych. Après 18 ans passés chez Swisscom, Mathieu Quartier a quitté le géant bleu pour reprendre la direction opérationnelle de Swisspro SR, la filiale dédiée aux activités romandes du prestataire d'installations électriques et TIC Swisspro. Le 1er février, Mathieu Quartier a succédé à Eric Joliat, qui a quitté l'entreprise. Titulaire d’un master en génie électrique avec spécialisation en télécommunications et informatique, Mathieu Quartier a rejoint Swisscom en 2001. Il y a occupé différents postes dans la vente, avant de devenir responsable des PME de la région Ouest et Sud, puis de la division Managed IT Services. «Je me réjouis d’accueillir Mathieu Quartier, une personnalité bien connue en Suisse romande, pour le développement de notre entreprise dans un marché très concurrentiel», déclare Bernard Frossard, CEO et membre du Conseil d’administration de Swisspro SR, filiale présente à Renens, Genève, Sion et Neuchâtel. COO de Swisspro SR, Mathieu Quartier dirigeait la division Managed IT Services de Swisscom. Les cliniques privées Hirslanden créent le poste de CIO ych. Nommé Chief Information Officer des cliniques Hirslanden, Charl Goosen occupera dès le 1 er avril cette nouvelle fonction au sein du groupe de cliniques privées. En sa qualité de CIO, il fera partie de la direction générale et assumera la gestion transversale et le pilotage fonctionnel des services ICT du groupe qui possède 18 cliniques en Suisse. Dont la clinique des Grangettes et La Colline à Genève, et Clinique Cecil à Lausanne. Agé de 48 ans, Charl Goosen dispose d’une longue expérience dans la gestion et le développement de larges organisations ICT, y compris dans les domaines de la gestion des risques et de l’optimisation des processus, souligne le groupe Hirslanden. Dès 2016, Charl Goosen a supervisé la stratégie SAP ainsi que le pilotage opérationnel de toutes les installations SAP du groupe Mediclinic International. Mars 2019 www.ictjournal.ch © netzmedien ag

acteurs 13 AiM se renforce sur le marché bancaire avec l’arrivée de Philippe Julia rko. AiM a annoncé l’arrivée de Philippe Julia en tant que Chief Operating Officer et membre de la direction générale. Après avoir passé 11 ans chez IBM à conseiller des établissements financiers, il aura pour tâche de développer l’activité d’AiM dans le secteur bancaire. «Philippe Julia apporte son expérience des projets de transformation bancaire et des activités de conseil. Ces connaissances renforcent l’ADN d’AiM, historiquement présente dans le secteur financier par le développement et l’intégration de logiciels bancaires», commente la société. AiM se définit dans son communiqué comme une société capable de fournir une solution métier de A à Z, de la réflexion à la gestion de la solution en mode cloud. «Cette capacité à simplifier et à innover correspond à ce que cherche le marché», explique Philippe Julia. Plusieurs changements dans l’équipe de management AiM, qui a racheté la filiale IT de Hepta Service l’an dernier, en profite pour annoncer plusieurs changements dans son équipe de management autour du CEO Thierry Papilloud: Eric Veillard est nommé Directeur des ventes, Julien Vergeres accède au poste de CTO et Fabrice Giangreco devient Directeur général adjoint La nouvelle direction de AiM: Philippe Julia (COO), Thierry Papilloud (CEO), Fabrice Giangreco (Dir. général adjoint), Julien Vergeres (CTO) et Eric Veillard (Dir. ventes). avec la responsabilité du marketing et du pont entre vente et delivery. Le prestataire IT nommera prochainement un nouveau DRH. UBS réorganise sa direction IT ych. Mike Dargan, aux commandes de l’IT de la banque UBS, a réorganisé son département et créé un nouveau poste, selon une note interne à laquelle ICTjournal a eu accès. Le Chief Technology Officer (CTO) Hans Juergen Riede quitte le groupe. Depuis début janvier, ses tâches sont réparties entre un nouveau CTO et un poste de Chief Digital Officer (CDO) nouvellement créé. Ce dernier a été confié à Elly Hardwick. Elle était précédemment responsable de l’innovation et de la numérisation de la Deutsche Bank. Elle a par le passé fondé et dirigé la start-up fintech Credit Benchmark, après avoir occupé des postes de hauts cadres chez Thomson Reuters. Depuis les bureaux Elly Hardwick est désormais londoniens d’UBS, Elly Hardwick supervise entre autres Chief Digital Officer d’UBS. les développements en matière d’intelligence artificielle et d’automatisation. Nommé CTO et basé à New York, Rick Carey a passé huit ans au sein de la banque américaine J.P. Morgan, après voir déjà officié chez UBS. Il va notamment contribuer à mener à bien la migration d’UBS vers le cloud. Un nouveau CIO pour Kelly Suisse cfd. L’antenne neuchâteloise de la société de placement américaine Kelly Services annonce avoir changé de directeur informatique. C’est Dominik Hirt qui occupe désormais ce poste suite au départ de Nadine Bank en août dernier. Il a en charge la responsabilité de l’IT en Suisse mais aussi en Hongrie. Bénéficiant de 15 ans d’expérience en tant que manager dans le domaine informatique, il a notamment été responsable ICT du groupe de cliniques privées Hirslanden puis CIO de la Ligue pulmonaire suisse. «Nous nous félicitons d’avoir trouvé, en la personne de Dominik Hirt, un dirigeant d’une telle qualité, riche d’une solide expérience. Il saura jouer un rôle déterminant dans la numérisation de notre entreprise», a commenté Marcel Keller, responsable de Kelly Services pour la Suisse, l’Italie et la Hongrie. Kelly Services Suisse a en outre accueilli une nouvelle directrice des ressources humaines. www.ictjournal.ch © netzmedien ag Mars 2019