Views
1 month ago

ICTjournal octobre 2019

  • Text
  • Azure
  • Netzmedien
  • Travail
  • Octobre
  • Processus
  • Ainsi
  • Collaboration
  • Solutions
  • Entreprises
  • Suisse

PUBLIREPORTAGE GRENKE

PUBLIREPORTAGE GRENKE fête ses 20 ans de présence en Suisse La numérisation entraîne de profondes mutations dans tous les secteurs de l’économie, avec à la clé des opportunités – y compris pour les experts du financement comme GRENKE. Chaque voyage commence par un dans les gènes de GRENKE. Nous avons premier pas. Comment se sont pas- Cédric Bellanger déjà une bonne longueur d’avance en ma- sés les débuts de GRENKE en Suisse, tière d’efficacité numérique: de la demande Monsieur Bellanger? à la décision de financement, il ne s’écoule Après la création de l’entreprise à Ba- que quelques minutes – une procédure den-Baden en 1978 et une forte implanta- remarquablement rapide. Depuis l’intro- tion en Allemagne, notre fondateur, Wolf- duction de l’eSignature en Suisse, nous gang Grenke, s’est tourné vers la Suisse en avons géré numériquement plus de 1’900 1999. Avec la France et l’Autriche, la contrats de leasing. En outre, nous avons Suisse figure parmi les premières été la première société de leasing en conquêtes de marchés à l’étranger. La pre- Suisse à lancer un portail-web pour nos mière succursale a d’abord été ouverte partenaires. près de la frontière allemande, à Bâle. Ce Grâce à la transformation numérique, qui a certainement été déterminant dans les entreprises investissent de plus en plus notre choix, c’est que l’économie suisse se dans des solutions informatiques comme, porte très bien et qu’il n’y a pas la barrière par exemple, l’infrastructure IT et la gestion de la langue – du moins dans la partie ger- électronique de documents. Pour cela, elles manophone. avec les fournisseurs locaux ou internatio- Qui sont vos clients et comment les recherchent de nouvelles formes de sou- Entre-temps, notre siège s’est implanté à Zurich et nous sommes représentés aujourd’hui par six succursales, avec 36 naux. Vous restez ainsi libre dans votre choix de marques. Nos clients et partenaires apprécient soutenez-vous? Depuis plus de 40 ans, nous nous passionnons pour les entrepreneurs qui veulent tien de type «as a service». Chez GRENKE, nous nous intéressons notamment depuis un certain temps au collaborateurs, à travers le pays. Nous notre proximité avec les établissements sur faire bouger les choses. GRENKE est le «pay per use», c’est-à-dire la facturation sommes très fiers de célébrer déjà nos 20 place, le contact personnel et nos proces- facilitateur polyvalent pour les petits et les d’objets en leasing en fonction de leur uti- ans d’existence en 2019 et de connaître sus entièrement numérisés. Cela rend la grands acteurs – que ce soit dans les sec- lisation. Les modèles de pay-per-use une croissance toujours aussi dynamique. collaboration à la fois conviviale et efficace. teurs de services, du médical, du com- offrent des possibilités totalement iné- La demande de modèles de financement Pour le reste, avec nous, vous pouvez bé- merce ou de l’industrie. Notre expérience dites. En effet, ils permettent aux entre- alternatifs est en augmentation constante néficier d’un financement sous leasing à leur apporte un soutien considérable. preneurs d’optimiser le capital investi sur en Suisse, que ce soit pour les petits ou les partir de 1’000 francs déjà et cela à des Le secteur informatique, en particulier, la base de l’utilisation effective – par gros investissements. conditions équivalentes à celles accordées évolue très rapidement. Contrairement à exemple les heures de travail ou le nombre pour des plus grands montants. l’achat, où le cycle de vie d’un bien dépasse de copies – en tenant compte des besoins. Quels sont les avantages des clients Si un revendeur spécialisé, par généralement les cinq ans, le leasing permet Pourquoi un jeune créateur d’entreprise et des partenaires à collaborer avec exemple, souhaite financer du matériel et de raccourcir les cycles d’innovation. Une devrait-il acheter de l’équipement de bu- GRENKE? GRENKE finance plus que vous ne pouvez des logiciels pour un de ses clients, il peut recevoir un accord de financement en société peut introduire de nouvelles technologies plus tôt et plus rapidement et ainsi reau alors qu’il ne dispose pas encore du capital suffisant au démarrage? Dans ces sans doute imaginer – notre portefeuille de quelques minutes seulement. Nous com- mieux réagir à l’évolution des exigences du cas-là, le leasing est souvent la meilleure leasing est très large. Etant nous-mêmes prenons son activité et la complexité de ses marché. Tout cela sans entamer ses liquidi- option. une PME, nous connaissons très bien les produits informatiques. Nous le prouvons, tés. C’est également valable pour un gros spécificités de nos clients et partenaires. par exemple, avec des processus rapides, investissement comme un système ERP. Les Nous proposons donc un modèle de leasing des décisions décentralisées et la signature sociétés gagnent ainsi en flexibilité techno- qui évolue au rythme des besoins. électronique, ou eSignature. Lorsqu’un re- logique et surtout financière. De la demande à la facturation, la procédure est simple, rapide, personnelle et vendeur dépose le matin une demande de leasing, il peut avoir l’argent sur son Comment évolue l’activité du leasing GRENKELEASING SA encourage l’esprit d’entreprise. Vous avez compte le lendemain grâce à l’eSignature. avec la numérisation? Comment y www.grenke.ch une idée? Nous avons la solution: un financement indépendant des banques – et Il peut ainsi s’attacher les faveurs du client avec une procédure simple et rapide. C’est réagissez-vous en tant qu’entreprise? Chemin des Lentillières 15 1023 Crissier donc sans répercussions sur vos limites bancaires – et une collaboration étroite exactement ce que les revendeurs spécialisés apprécient chez GRENKE. La numérisation est sur toutes les lèvres. Le numérique est inscrit depuis le début Route de Ferney 194 1218 Le Grand-Saconnex

news emploi 11 Les entreprises peuvent faire certifier les acquis de leurs spécialistes IT swa. La Société suisse d’informatique et Swiss ICT dévoilent SI-Professionnel, un certificat de formation continue pour valoriser les connaissances et l’expérience des professionnels de l’IT. Pour le moment uniquement disponible via les entreprises et agences de recrutement, le certificat est basé sur une analyse détaillée du CV et un test à choix multiples (QCM). Toutes les lignes du CV du candidat passent au crible d’une grille qui transforme en points tant le background scolaire et académique que les expériences professionnelles et les formations continues. Plus une expérience s’éloigne, moins elle rapporte de points. L’analyse du CV devrait en outre proposer un outil de planification de carrière dans le futur. Le QCM sert de son côté à tester ses connaissances actuelles et méthodologique. Les candidats doivent également prouver leur agilité cognitive lors d’un test d’intelligence générale. Le certificat, valable trois ans, coûte 600 francs et il faudra débourser 240 francs en cas de reconduction. Image: michaeljung / Fotolia.com Valider ses compétences IT sur Linkedin Linkedin lance également son dispositif d’évaluation de compétences, nommé Skill Assessments. Il est pour l’heure possible d’utiliser l’outil pour certaines compétences tech et pour des logiciels couramment utilisés en entreprise, tels que la gestion d’environnement AWS, Java, ou la suite Microsoft Office. Pour obtenir la certification, il faut réussir des QCM chronométrés et qui doivent être complétés en une seule séance. Pour l’heure, le contrôle d’évaluation n’est disponible que via les entreprises et les agences de placement. Google for Jobs débarque en Suisse ych. Disponible aux Etats-Unis depuis 2017, la recherche d’offres d’emploi dans Google débarque aujourd’hui en Suisse. Désormais disponible dans 92 pays, la nouvelle fonctionnalité liste des annonces de jobs à pourvoir directement au sein d’une vignette dédiée dans les résultats de recherche du géant du web. Les annonces en question s’affichent pour des requêtes avec les termes «jobs» ou «emplois», liés ou non à des précisions comme les lieux ou les postes recherchés. Trois annonces apparaissent directement sur la première page des résultats et un lien permet d’accéder à l’outil complet, proposant de nombreux filtres pour affiner la recherche. Pour rester informés des nouvelles offres d’emploi susceptibles de les intéresser, les utilisateurs peuvent également configurer des notifications par e-mail et enregistrer leurs recherches. L’outil profite en outre d’une intégration avec Google Maps. Ailleurs en Europe, le lancement de Google for Jobs a suscité critiques et inquiétudes du côté des portails d’emploi. Au point que 23 plateformes d’annonces ont demandé à la commissaire européenne à la Concurrence l’arrêt provisoire des activités de Google dans le domaine. Interrogé par ICTjournal, Manpower et JobCloud se montraient plutôt sereins face à l’arrivée du géant du web sur leur marché. Spécialement JobCloud, l’éditeur des portails jobs.ch, JobScout24.ch et jobup.ch. «Depuis longtemps, nous fournissons à Google les offres d’emploi de nos plateformes de manière structurée. Suite au lancement de Google For Jobs nos clients bénéficieront d’une plus grande visibilité pour leurs annonces», confiait à la rédaction Davide Villa, CEO de JobCloud. Une déclaration qui prend aujourd’hui tout son sens, JobCloud figurant parmi les partenaires locaux de Google pour alimenter son nouveau service. Les sites jobchannel.ch, myjob.ch, yousty.ch, monster.ch et le réseau social xing.ch sont entre autres aussi de la partie. Google précise que la nouvelle fonctionnalité est ouverte à tous les sites souhaitant y intégrer leurs offres d’emploi. La recherche d’emploi dans le moteur de recherche suisse est lancé à l’occasion des 15 ans de la filiale helvétique de Google. www.ictjournal.ch © netzmedien ag Octobre 2019