Views
3 weeks ago

ICTjournal septembre 2019

  • Text
  • Processus
  • Digital
  • Faire
  • Microsoft
  • Ainsi
  • Solutions
  • Netzmedien
  • Septembre
  • Entreprises
  • Suisse

08 news Licences

08 news Licences gratuites: Microsoft capitule face aux partenaires Face à la bronca suscitée par son plan de ne plus accorder de licences gratuites aux partenaires, Microsoft est revenu sur sa décision. Mais quelles étaient les motivations de la firme de Redmond? Un expert basé en Suisse romande apporte son éclairage. Yannick Chavanne les compétences Silver et Gold et dans le Microsoft Action Pack. Des modifications qui ne sont donc plus d’actualité... du moins pour la prochaine année fiscale. «Votre partenariat et votre confiance sont importants pour nous. Compte tenu de vos commentaires, nous avons pris la décision d’annuler tous les changements prévus concernant les droits d’utilisation interne», a déclaré Gavriella Schuster, responsable channel chez Microsoft. Ce rétropédalage peu commun concerne aussi les plans de mettre fin au support des incidents sur site et les nouvelles exigences en matière de compétences. Sur le site Change.org, la pétition «Disapprove Microsoft Partner Network Changes» était parvenue à récolter quelque 6500 signatures en une semaine. Microsoft a cédé et annulé son projet de mettre fin aux droits d’utilisation interne de ses licences par les partenaires. Image: Pixabay Revirement spectaculaire: d’importants changements prévus par Microsoft concernant son réseau de partenaires ont été annulés suite à la bronca provoquée. L’éditeur prévoyait de mettre fin aux droits d’utilisation interne pour les licences mises à disposition gratuitement dans le cadre des programmes Microsoft Action Pack et pour les compétences Silver et Gold. Ceux-ci permettent aux partenaires de se familiariser avec les solutions de la firme et de bénéficier d’une assistance et de cours en ligne. Ces programmes mettent aussi à disposition des licences dont le nombre varie en fonction des compétences du partenaire. Le projet contrarié de Microsoft Microsoft voulait mettre fin aux droits d’utilisation interne pour ces licences gratuites à compter du 1 er juillet 2020. La firme de Redmond prévoyait que ces licences ne puissent être utilisées que pour des scénarios de développement commercial à des fins de démonstration, de développement de solutions/services et de formation interne. Microsoft désirait également mettre un terme au support des incidents sur site actuellement inclus avec Pourquoi Microsoft a intérêt d’aller au bout de son plan Expert de l’écosystème et des produits Microsoft chez le prestataire romand One Step Beyond, Francesco Sodano analyse sur Linkedin les motivations derrière le projet avorté (pour l’heure) de l’éditeur. A ses yeux, l’intérêt pour la firme de cesser de donner ces licences gratuites est limpide compte tenu de la transition vers le cloud. Avec des architectures on-premise, la fourniture des droits d’utilisation des logiciels sur site est pour ainsi dire gratuite pour Microsoft puisque le partenaire doit fournir le matériel pour faire tourner le logiciel, fait observer l’expert. Or, presque tous les partenaires utilisant désormais Office 365 et Azure, opérer ces logiciels représente des coûts d’infrastructures à la charge de Microsoft. Et ces coûts seraient énormes. Pour donner une idée, le spécialiste de One Step Beyond prend l’exemple d’un partenaire doté de deux compétences Gold (Cloud Platform et Cloud Productivity). Celui-ci reçoit, entre autres, l’équivalent de 18 000 dollars de crédits Azure, 125 sièges pour Microsoft Office 365 E5 et 100 sièges pour Power BI Pro. Selon des chiffres non officiels obtenus par ZDNet.com, ces licences à usage interne coûteraient environ 200 millions de dollars par an à l’éditeur. «Même si Microsoft annule la décision pour cet exercice financier, je crois vraiment que quelque chose va changer pour réduire ces coûts énormes», conclut Francesco Sodano. Septembre 2019 www.ictjournal.ch © netzmedien ag

news 09 iKentoo et sa caisse sur iPad passent en mains canadiennes ych. Créée en 2011, la société suisse romande Ikentoo, basée entre Genève et Lausanne, est rachetée par la firme canadienne Lightspeed POS. iKentoo a mis au point un système de caisse enregistreuse basée sur l’iPad et une plateforme en ligne sécurisée qui permet aux utilisateurs de gérer leur établissement en temps réel. L’entreprise romande s’est d’abord concentrée sur le marché des professionnels de la restauration, avant d’élargir sa cible dans les domaines de l’événementiel et de l’hôtellerie. iKentoo a récemment conclu un partenariat avec le Montreux Jazz Festival et fournit son système à plusieurs hôtels (dont le Beau-Rivage Palace, le Lausanne Palace, le Crans Ambassador, et l’Eden au Lac Zürich). Les systèmes d’iKentoo équipent aujourd’hui plus de 3800 clients dans 14 pays. La croissance d’iKentoo est passée à la vitesse supérieure en 2015, suite à une levée de fonds de 5 millions de francs, une opération qui lui a permis de quadrupler ses effectifs. iKentoo emploie aujourd’hui plus de 40 personnes, en Suisse romande mais aussi dans ses bureaux à Paris et Zurich. «iKentoo et Lightspeed partagent un objectif stratégique central: fournir des solutions de pointe et des produits robustes aux petites entreprises complexes sur plusieurs continents», déclarent David Clerc et Serge Sozonoff, co-fondateurs d’iKentoo. Lightspeed veut accroître sa présence mondiale Basé à Montréal et fondé en 2005, Lightspeed fournit des logiciels d’encaissement pour la vente et la restauration dans plus de 49 000 points de vente, répartis dans plus de 100 pays. La solution d’encaissement d’iKentoo va compléter la gamme de produit de Lightspeed. «L’intégration d’iKentoo s’inscrit dans notre stratégie visant à accroître rapidement notre présence mondiale», déclare Dax Dasilva, fondateur et CEO du fournisseur canadien. «L’intégration d’iKentoo nous permet de bénéficier d’une présence significative sur de nouveaux marchés.» Dax Dasilva, CEO de Lightspeed Publicité DES MONITEURS POUR TOUS LES DOMAINES DE VOTRE BUSINESS. Graphique, Photo, Vidéo Graphique, Photo, Vidéo Office, Business Office, Business Office, Business Office, Business Industrie, Sécurité Industrie, Sécurité EIZO, synonyme de moniteurs haut de gamme de haute qualité. Ils conviennent à toutes les applications, du bureau au divertissement ou pour la précision des couleurs et de représentation fidèle dans le traitement d‘images et dans l‘imagerie médicale. Les écrans offrent une excellente qualité d‘image, une économie d’énergie remarquable, une ergonomie élevée, des fonctions de protection oculaire et une garantie exceptionnelle de 5 ans. Les écrans EIZO sont un investissement durable, qui s’avère payant sur le long terme. Graphique, Photo, Vidéo Graphique, Photo, Vidéo Industrie, Sécurité Industrie, Sécurité En exclusivité pour les lecteurs de ICTjournal, nous proposons un cashback de CHF 120.– sur le FlexScan EV2750W Swiss Edition. Offre valable du 28 août au 15 septembre 2019. Scanner le code QR pour en savoir plus. Médecine Médecine Contrôle aérien Contrôle aérien www.ictjournal.ch © netzmedien ag Médecine Médecine Médecine Médecine Contrôle aérien Contrôle aérien www.eizo.ch Septembre 2019