Cybersecurity 2020

  • Informatique
  • Contre
  • Salle
  • Suisse
  • Ainsi
  • Swiss
  • Attaques
  • Solutions
  • Cyber
  • Entreprises

Tout ce dont vous avez

Tout ce dont vous avez besoin pour sécuriser votre cloud. Simplifiez votre sécurité hybride et cloud multiple avec Trend Micro Cloud One . La nouvelle plateforme de services de sécurité pour les utilisateurs de cloud. Rendez-nous visite lors des Swiss Cyber Security Days les 12 et 13 février 2020 au Forum de Fribourg. L’infrastructure mondiale évolue avec le temps et Trend Micro a déjà optimisé la protection. Créé avec des données réelles par l’artiste Andy Gilmore. Trend Micro (Suisse) Sàrl, Husacherstrasse 3, 8304 Wallisellen, Tel: +41 44 828 60 96, marketing_alps@trendmicro.com, trendmicro.com

Culture et responsabilité ÉDITORIAL «Il serait dangereux de circonscrire les cyberrisques aux employés côté métiers.» Yannick Chavanne, journaliste à ICTjournal Les entreprises devraient-elles jeter un œil sur l'état du frigo de leurs employés pour prévenir les cyberattaques? A priori saugrenue, la question se pose si l’on en croit une étude de Kaspersky ayant mis à jour une corrélation inédite: frigo bien rangé = employé précautionneux. Il s’agissait plus sérieusement de souligner que les négligences des employés face aux données qu’ils traitent proviennent avant tout d’un manque d’organisation et de planification. C’est bien connu, l'humain reste le maillon faible de la cybersécurité. La plupart des employés pensent notamment que le contrôle des niveaux d’accès des documents qu’ils partagent ne leur incombe pas. Il serait toutefois dangereux de circonscrire les cyberrisques aux employés côté métiers. Les collaborateurs de l’IT représentent eux aussi une menace: les exemples de données personnelles exposées en ligne sur des serveurs non protégés ne manquent pas (page 4). Ignorance? Désinvolture? Responsabilités floues? Quand on sait que plus d’un tiers des entreprises estiment à tort que la sécurité des données cloud échoit avant tout aux fournisseurs (page 8), la tendance à se défausser – consciente ou non – pourrait être à l’origine de plus d’une brèche. A l’heure où les cyberincidents sont devenus la crainte N o 1 des sociétés suisses (page 9), notamment en raison des multiples coûts qu’ils engendrent (page 6), c’est l’image d’un frigo à l’échelle de l’entreprise qu’il convient de garder propre, en ordre. Et ce, en développant à la fois la culture de la sécurité dans l’ensemble de l’entreprise et l'organisation claire des responsabilités. 1