ICTjournal 02/2021

  • Suisse
  • Entreprises
  • Secteur
  • Netzmedien
  • Ainsi
  • Gestion
  • Technologies
  • Suisses
  • Doivent
  • Permet

12 acteurs Bezos donne

12 acteurs Bezos donne les clés d’Amazon au patron d’Amazon Web Services rko. Jeff Bezos a décidé de quitter la direction d’Amazon, la firme qu’il a créée en 1994 pour en faire un leader mondial de l’e-commerce et du cloud. A son départ l’automne prochain, le multi-milliardaire aura tout loisir de se consacrer à ses autres projets dans la charité (Day 1 fund), les médias (Washington Post) ou l’espace (Blue Origin). Andy Jassy a rejoint Amazon en 1997 et lancé AWS en 2003 Pour lui succéder, Jeff Bezos a désigné un homme de la maison: Andy Jassy, actuel patron d’Amazon Web Services, la division cloud de la société, leader du marché mondial des services cloud aux entreprises. Andy Jassy rejoint Amazon en 1997 et c’est lui qui lance Amazon Web Services (AWS) dès 2003. D’abord pensée comme plateforme IT standardisée pour les opérations internes, AWS devient une offre externe quelques années plus tard, proposant des services de stockage et de calcul aux entreprises. Les services AWS se développent à grande vitesse, commencent par séduire les informaticiens et les start-up technologiques, et finissent par conquérir l’agenda des directions des grandes entreprises de tous secteurs. Le choix d’Andy Jassy pour présider au futur d’Amazon témoigne de l’importance prise par l’activité cloud chez le géant de l’e-commerce. Aujourd’hui, AWS pèse 45 milliards de revenus annuels, et représente 12% du chiffre d’affaires d’Amazon, mais surtout 30% de son résultat d’exploitation. Leader des services cloud, la société fait depuis quelques années face à une concurrence plus accrue de la part de Microsoft et de Google. Selon les médias américains, le choix du successeur d’Andy Jassy à la tête d’AWS se portera vraisemblablement vers une personne du sérail. Le favori serait Matt Garman, actuel directeur des ventes du fournisseur cloud. Il a pour lui 14 ans d’expérience dans l’entreprise, un parcours à la fois commercial et technique et le fait de faire partie de la garde rapprochée de Jeff Bezos. Patron de la division cloud d’Amazon, Andy Jassy va succéder à Jeff Bezos. Hotela nomme Nicolas Voélin pour piloter sa digitalisation La Vaudoise change de CTO ych. L’assurance sociale Hotela a nommé Nicolas Voélin comme nouveau membre de la direction. Depuis le 4 janvier, il a repris la conduite de la Direction «Transformation & Technology», chargée de mettre en œuvre la stratégie de digitalisation de l’entreprise basée à Montreux. Nicolas Voélin succède à Gilbert Caillet-Bois qui, après plus de 10 ans chez Hotela, a décidé de relever un nouveau défi. «Nicolas Voélin est un spécialiste en informatique qui a fait ses preuves et possède une vaste expérience dans l’élaboration et la mise en œuvre de stratégies d’entreprise et informatiques», souligne l’assurance sociale. En outre, Nicolas Voélin connaît bien le monde très réglementé de la santé et de l’assurance. Il a notamment dirigé l’IT du groupe Assura, une fonction qu’il a quittée courant 2017. Hotela précise que le nouveau responsable de sa digitalisation a travaillé comme consultant sur des projets exigeants de valorisation des données. Nicolas Voélin a repris la conduite de la Direction «Transformation & Technology» d’Hotela. rja. Vaudoise Assurances a nommé un nouveau Chief Transformation Officer (CTO). Stanislas Bressange est entré en fonction le 18 janvier et est chargé de la gestion de la transformation digitale et des systèmes d’information de la compagnie. Il est titulaire d’un diplôme d’ingénieur de l’Ecole internationale des sciences du traitement de l’information de Paris, complété par une formation de management de l’IESE à Barcelone. En France, il a occupé de 2013 à 2017 le poste de CEO de La Mutuelle Générale. Depuis 2018, il était Senior Advisor au sein de la société de conseil franco-suisse Acadys, ainsi que pour la société de conseil française Topics. En tant que Chief Transformation Officer de Vaudoise Assurances, Stanislas Bressange succède à Jan Ellerbrock, confirme la compagnie, jointe par la rédaction. Jan Ellerbrock, arrivé en 2018, a quitté ses fonctions l’été passé. 02 / 2021 www.ictjournal.ch © netzmedien ag

acteurs 13 Christoph Heidler quitte SGS Christoph Heidler dirigeait l’IT de SGS depuis 2015. rko. SGS se réorganise. La société leader dans l’inspection et la certification a notamment décidé de se séparer de son CIO, comme le confirme l’intéressé à notre rédaction. Christoph Heidler dirigeait l’IT de SGS depuis 2015 après un parcours déjà riche en Suisse, en Allemagne et en Belgique aux directions informatiques de Henkel, Johnson Controls, HeidelbergCement, Schindler ou CompuGroup Medical. Chez SGS, il était à la tête d’une équipe de quelque 40 personnes au siège de Genève et 700 réparties dans le monde. Pour le remplacer, SGS a désigné David Plaza, qui quitte Adecco où il a travaillé pendant 15 ans, notamment en tant que responsable IT Amérique latine puis Espagne et enfin Europe du Sud. Il exercera sa nouvelle fonction de Chief Information Officer de SGS depuis Madrid. Répondant à une question de notre rédaction, SGS indique cependant que les activités IT établies à Genève n’ont pas été transférées en Espagne et qu’il n’y a pas de plan immédiat de le faire. Christoph Heidler explique à notre rédaction qu’il comprend la décision du groupe de transférer la fonction de CIO en Espagne afin de réduire les coûts. Il rappelle qu’il a lui-même ouvert la voie avec sa stratégie de sourcing et la création d’un centre d’innovation et de développement à Madrid. CIO de l’année 2020, il va diriger l’IT de Swissgrid Konrad Zöschg, futur CIO de Swissgrid. kfi. Konrad Zöschg deviendra le DSI de Swissgrid le 1 er août 2021. Il dirigera l’unité commerciale Technology et sera chargé de développer et de maintenir la stratégie et l’architecture TIC de Swissgrid. Ses responsabilités en tant que CIO couvrent également la cybersécurité et les projets de transformation. Il succédera à Rainer Mühlberger, qui se concentrera à l’avenir sur les questions stratégiques. Konrad Zöschg a occupé différents postes de direction dans le domaine des technologies de l’information à l’aéroport de Zurich depuis 2005 et en est le CIO depuis 2014. Il apporte ainsi une expérience importante des environnements difficiles et de l’exploitation d’une infrastructure critique. En septembre 2020, il a reçu le prix du «meilleur IT-manager de l’année». Avant de rejoindre l’aéroport de Zurich, il a travaillé pour Nexus Telecom. ILS BOUGENT CEO d’UBS, Ralph Hamers a décidé de partager temporairement la fonction de COO entre deux membres de la direction: d’une part l’actuelle COO Sabine Keller-Busse, qui conservera le volet stratégique de la fonction, et d’autre part le CIO Mike Dargan, qui hérite du volet opérationnel de la fonction. Atos Suisse a nommé Bruno Schenk au poste de CEO. Il travaille déjà dans l’entreprise depuis 2019 et assumera son nouveau rôle en plus de son rôle de responsable pour la Suisse chez Unify. Bruno Schenk succède à Patrick Bajard, qui devient responsable de la division Healthcare & Life Sciences Central Eastern Europe. Le fournisseur canadien de solutions de communication Mitel a trouvé son nouveau responsable pour la Suisse, en la personne de Drazen-Ivan Andjelic. Il est un transfuge de l’intégrateur TIC britannique Damovo, chez qui il dirigeait la branche suisse depuis mars 2020. Après neuf ans en poste, Sonja Meindl quitte le fournisseur de services de sécurité Check Point. Ses fonctions de Country Manager pour la Suisse et l’Autriche seront reprises par intérim par Lothar Geuenich. Auparavant, Sonja Meindl avait occupé des postes de direction chez McAfee, ADIC et Computer Associates. Intel a décidé de nommer un nouveau CEO en la personne de Pat Gelsinger, qui a pris la relève mifévrier 2021. Fort de 40 ans d’expérience dans le secteur, Gelsinger occupait le poste de CEO de VMware depuis 2012. Il remplace Bob Swan. Zane Rowe, directeur financier de VMware, est le CEO par intérim. IBM confie à Martin Schroeter la direction générale de «NewCo» – le nom actuellement donné à l’entité dédiée aux services d’infrastructure, dont le fournisseur compte se séparer pour créer une société distincte d’ici fin 2021. Martin Schroeter a rejoint IBM pour la première fois en 1992 et en a été le directeur financier de 2014 à 2017. www.ictjournal.ch © netzmedien ag 02 / 2021