Views
9 months ago

ICTjournal 02/2021

  • Text
  • Suisse
  • Entreprises
  • Secteur
  • Netzmedien
  • Ainsi
  • Gestion
  • Technologies
  • Suisses
  • Doivent
  • Permet

20 outsourcing Les

20 outsourcing Les sociétés d’outsourcing évaluées par les firmes suisses La Swiss IT Sourcing Study montre que les firmes suisses sont globalement satisfaites par leur fournisseur de services d’externalisation IT. Les résultats indiquent en outre que l’outsourcing a progressivement moins la cote. Yannick Chavanne Source: 2020 Swiss IT Sourcing Study, Whitelane Research & Navisco AG CLASSEMENT DES SOCIÉTÉS D’OUTSOURCING Une nette majorité des entreprises suisses qui externalisent leur IT sont satisfaites de leur prestataire. Voilà l’un des principaux résultats de l’édition 2020 de la Swiss IT Sourcing Study, conduite par Whitelane Research en collaboration avec Navisco AG. Les clients de Tata Consultancy et HCL sont les plus satisfaits En se basant sur 277 relations d’outsourcing, l’étude montre que seul 1% des entreprises clientes se disent fort mécontentes du service de leur prestataire. Deux sociétés indiennes génèrent le plus de satisfaction: TCS (Tata Consultancy Services) et HCL. Deloitte complète le podium, suivi de Swisscom et Cognizant. Le duo de tête est identique à l’édition 2019 de l’étude. Le seul changement notable dans le top 10 cette année étant l’introduction dans le classement de Deloitte et d’Atos (10 ème ), deux prestataires non classés l’an dernier. Degré de satisfaction générale des firmes suisses à l’égard de leurs prestataires d’outsourcing IT (en %) TCS HCL Deloitte Swisscom Cognizant Wipro Capgemini Accenture Infosys Atos Tech Mahindra DXC Technology T-Systems IBM 62 61 79 79 78 75 75 74 74 73 73 73 73 0 10 20 30 40 50 60 70 80 70 TCS sort du lot concernant les services de développement, maintenance et test d’applications. HCL domine en matière de services de datacenters d’infrastructure gérée et d’hébergement. Alors que Wipro génère le plus de satisfaction dans le domaine des services aux utilisateurs finaux. Les entreprises suisses disent opter pour l’outsourcing entre autres afin d’avoir plus d’adaptabilité pour répondre à l’évolution des besoins. Le secteur industriel veut davantage externaliser que les banques L’étude s’intéresse aussi aux plans relatifs à l’outsourcing IT des entreprises suisses au cours des deux prochaines années. Plus de deux tiers répondent qu’elles comptent externaliser davantage leur informatique, tandis que 21% (+6% par rapport à l’an passé) ont le projet inverse. C’est le secteur industriel qui planifie d’externaliser le plus, tandis que les services financiers vont majoritairement privilégier le statu quo. Si les entreprises helvétiques optent pour l’outsourcing, c’est principalement pour trois raisons: plus d’adaptabilité pour répondre à l’évolution des besoins, accès à l’innovation, réduction des coûts. AWS génère le plus de satisfaction chez les prestataires cloud La Swiss IT Sourcing Study se penche également sur le recours aux services de cloud public. Parmi les trois leaders du domaine, AWS suscite le plus de satisfaction, suivi de Google Cloud Platform puis de Microsoft Azure. En matière de SaaS, les utilisateurs Microsoft Office 356 sont les plus contents, un rien devant la Google Suite. La moitié des entreprises prévoient que plus de 50% de leur portefeuille d’applications tournera dans le cloud d’ici deux ans. 02 / 2021 www.ictjournal.ch © netzmedien ag

datacenters 21 La Suisse est le deuxième pays d’Europe le plus dense en datacenters kfi. La Suisse a la deuxième plus grande densité de centres de données en Europe par habitant. Un constat issu d’une étude publiée récemment par la société de services immobiliers commerciaux CBRE. En Europe, seuls les Pays-Bas devancent la Suisse. Les 93 datacenters suisses (en colocation) identifiés dans le cadre de cette étude ont une superficie d’au moins 154 000 mètres carrés, ce qui équivaut à environ 22 terrains de football. Le marché des centres de données en Suisse est considéré comme une niche mais les private equity et fonds d’investissement y portent un intérêt croissant. Le marché se développe surtout outre-Sarine En termes de capacité des centres de données, Zurich se classe au sixième rang en Europe. La région a une capacité de 68 mégawatts (MW). Suivent Londres (711 MW), Francfort (510 MW), Amsterdam (365 MW), Paris (204 MW) et Dublin (94 MW). D’ici 2022, la capacité de la région zurichoise devrait augmenter de 50 MW avec plusieurs projets en construction dont celui de Green à Dielsdorf. D’autres datacenters sont planifiés par ailleurs en Suisse Romande, notamment par le genevois Infomaniak, mais le marché se développe actuellement et essentiellement outre-Sarine, notent les auteurs du rapport. Le marché suisse est actuellement constitué d’un mélange de fournisseurs wholesale et de détail, fait observer CBRE. Les projets de grande envergure qui ont été lancés ces dernières années sont pour la plupart des centres de données à grande échelle. Ces sites sont construits par des opérateurs suisses ou étrangers et utilisés par de grands fournisseurs cloud internationaux tels que Google, Oracle, Microsoft et Amazon. Besoins croissants «Les grands opérateurs ont choisi de s’établir en Suisse compte tenu de la migration continue des entreprises vers le cloud, et répondant aux besoins croissants des institutions financières et au secteur des fintechs. De plus, le cadre réglementaire suisse favorise la protection des données des utilisateurs, et permet aux entreprises internationales d’opérer avec une base européenne sans avoir à se conformer aux exigences de l’Union européenne (RGPD)», précise le rapport. Les principaux défis à relever dans le cadre de projets de construction de datacenters sont liés à la rareté des terrains constructibles, les longs processus de planification et le respect des critères de durabilité. Le marché des centres de données en Suisse est considéré comme une niche mais les private equity et fonds d’investissement y portent un intérêt croissant. Publicité BOLL – un partenaire essentiel à la réussite « Avec notre plateforme de sécurité crowdsourced, nous innovons dans les tests de pénétration. Avec notre partenaire BOLL et ses puissants revendeurs, nous avons mis en évidence des points forts dans le Channel-Business. C’est la bonne combinaison pour un succès durable. » Stephan Rosche / Sales Director, Synack Grandir avec BOLL: Business Development / Sales Support / Transfert de savoir-faire BOLL Engineering SA . En Budron H15 / CH-1052 Le Mont-sur-Lausanne / Telefon +41 21 533 01 60 / contact@boll.ch BOLL Engineering AG . Jurastrasse 58 / CH-5430 Wettingen / Telefon +41 56 437 60 60 / info@boll.ch / www.boll.ch www.ictjournal.ch © netzmedien ag 02 / 2021