Views
2 weeks ago

ICTjournal 04/2021

  • Text
  • Projet
  • Chez
  • Plateforme
  • Selon
  • Solutions
  • Ainsi
  • Netzmedien
  • Transformation
  • Entreprises
  • Suisse

34 e-marketing invité

34 e-marketing invité Un défi marketing: assurer la réception des emails L’exécution de campagnes emails efficaces se complexifie avec le renforcement des mesures antispam. Aspect clé de la stratégie marketing, la question de la délivrabilité des emails exige l’adoption de bonnes pratiques et d’un outil de marketing automation performant. L’auteur Alain Cudet, directeur, dotBase Véritable sésame auprès des filtres anti-spams, votre réputation d’expéditeur repose de plus en plus sur l’engagement de vos destinataires. C’est une évidence, les emails marketing doivent être ouverts, lus et cliqués. Cela nécessite qu’un maximum d’entre eux soient placés dans la boîte de réception principale des destinataires et non pas considérés comme spams. Cet objectif qui semble aller de soi est de plus en plus difficile à atteindre en raison du renforcement de la lutte anti-spam, que ce soit par les services de messagerie grand public ou par les organisations qui s’équipent de solutions de protection de messagerie. La problématique de la délivrabilité exige désormais une expertise pointue, sous peine de voir l’efficacité de vos campagnes fortement réduite et votre réputation d’expéditeur durablement atteinte. Nous avons récemment constaté chez l’un de nos clients qu’en l’absence d’une bonne approche, ses emails étaient depuis plusieurs mois systématiquement bloqués par deux grands fournisseurs de messagerie, avec pour résultat d’invalider une grande partie de sa base de contacts. Un ensemble de bonnes pratiques et des outils adéquats sont les clés pour acquérir et maintenir un excellent niveau de délivrabilité. Maintenir une solide réputation d’expéditeur Au-delà d’une configuration optimale de votre solution d’envoi d’email, il s’agit de construire et maintenir une solide réputation d’expéditeur. Véritable sésame auprès des filtres anti-spams, celle-ci repose sur votre rigueur dans la gestion de vos listes de contacts, la régularité de vos envois, la qualité du contenu de vos emails et, de plus en plus, sur le niveau d’engagement de vos destinataires. Afin de maîtriser tous ces facteurs, disposer d’une solution marketing performante devient essentiel. A cet égard, nous recommandons fortement l’utilisation de solutions de marketing digital complètes plutôt que de simples outils d’emailing. Les solutions de marketing automation, centres de pilotage du marketing digital, sont désormais matures et accessibles aux PME. Elles offrent entre autres les fonctionnalités indispensables pour maximiser le placement de vos emails dans la boîte de réception principale de leurs destinataires. 1. La phase initiale d’augmentation contrôlée des volumes, pratique fortement recommandée pour éviter un soudain pic d’envois, peut être automatisée et les gros volumes étalés. 2. La collecte et le respect des opt-ins et opt-outs sont gérés nativement. Chaque destinataire peut indiquer ses préférences de communication, ce qui limite le risque de désinscription complète. Les adresses revenues en erreur sont éliminées automatiquement. 3. Avant l’envoi, le message est vérifié sur desktop et mobile, peut faire l’objet d’un score de spam et être prévisualisé dans les principales messageries. 4. L’engagement de l’audience peut être suscité et maintenu grâce à la personnalisation du contenu, des A/B tests avec généralisation de la version gagnante ou encore des scénarios automatisés selon le comportement du destinataire. Les destinataires les moins engagés peuvent ainsi être exclus de futurs envois pour ne pas dégrader votre réputation d’expéditeur. Nous le voyons, exploiter efficacement le canal email nécessite aujourd’hui de bonnes pratiques et des outils appropriés. Il est temps pour les organisations de se doter de solutions qui répondent aux exigences et contraintes actuelles, permettent de maîtriser toutes les étapes de la campagne – en amont et en aval de l’envoi, et offrent un support expert en cas de problème. Dernier conseil: faites-vous accompagner pour développer vos activités de marketing digital sur des bases solides. Image: La Poste suisse 04 / 2021 www.ictjournal.ch © netzmedien ag

télétravail 35 Les télétravailleurs se sentent très compétents en numérique Parfois obligés de se dépatouiller seuls avec les outils numériques en situation de télétravail, la plupart des employés se sentent compétents voire experts en la matière. Ils utilisent toutefois souvent des applications et services non autorisés. Yannick Chavanne A l’heure du télétravail généralisé, un employé sur cinq se considère expert dans l’usage des technologies numériques. Et la moitié des collaborateurs s’estiment compétents en la matière, selon une étude récente de Gartner. Le cabinet observe que le recours accru aux outils de collaboration numérique et l’absence d’assistance informatique en présentiel a modifié la relation de nombreux employés avec la technologie. «La maîtrise du numérique devient encore plus essentielle pour la productivité lorsqu’on travaille à distance. Les DSI devraient étendre le mentorat et la formation latérale de travailleur à travailleur pour s’assurer qu’aucun employé n’est laissé pour compte», explique Whit Andrews, analyste pour Gartner. mettre au télétravail au début de 2020, les employés ont commencé à s’appuyer sur leurs propres appareils ou sur des programmes qu’ils ont découverts eux-mêmes pour pallier les lacunes technologiques de leurs employeurs», explique l’analyste de Gartner. Avant de conseiller aux entreprises d’inverser cette tendance en élargissant le choix d’appareils et de logiciels que les travailleurs peuvent utiliser sans difficultés. Ce sondage de Gartner a été mené en novembre et décembre 2020 auprès de 10 080 employés à temps plein dans des organisations comptant au moins 100 employés aux Etats-Unis, en Europe et en Asie-Pacifique. «Lorsque les organisations ont été contraintes de se mettre au télétravail, les employés ont commencé à s’appuyer sur leurs propres appareils.» Whit Andrews, analyste, Gartner Parfois moins productif à cause de problèmes techniques La question de la productivité en télétravail est au centre des préoccupations des dirigeants. Si davantage de flexibilité dans l’organisation de ses heures de travail a un impact positif sur la productivité, cette dernière peut être néanmoins mise à mal pour des raisons techniques. Un quart des personnes interrogées par le cabinet d’études indique être moins productif à domicile. Une baisse souvent attribuée à des problèmes de connectivité et aux changements d’outils technologiques. TÉLÉTRAVAIL Proportion moyenne du temps passé sur différents appareils (en %) Laptop PC fixe Smartphone Tablette Autres 30 37 Le spectre du shadow IT En travaillant à domicile, les employés ont sans surprise davantage recours aux outils numériques qu’au bureau. Ils passent toutefois moins de temps devant un ordinateur fixe au profit des laptops, selon le sondage de Gartner. Mauvaise nouvelle en matière de cybersécurité: le contexte de pandémie augmente les risques liés au shadow IT. Car les résultats de l’étude révèlent une hausse du nombre de collaborateurs utilisant des technologies personnelles à des fins professionnelles. Plus de la moitié des sondés ont en effet déclaré utiliser des applications ou des services web qu’ils se sont procurés personnellement. Et la plupart ne sont pas autorisés par leur employeur. Pallier les lacunes des employeurs «Lorsque les organisations ont été contraintes de se 45 37 16 18 7 8 2 1 2019 2021 Source: Gartner (April 2021) www.ictjournal.ch © netzmedien ag 04 / 2021