Views
6 months ago

ICTjournal 04/2021

  • Text
  • Projet
  • Chez
  • Plateforme
  • Selon
  • Solutions
  • Ainsi
  • Netzmedien
  • Transformation
  • Entreprises
  • Suisse

40 innovation réalités

40 innovation réalités immersives La réalité virtuelle pour former les pilotes d’hélicoptère ych. Pour la première fois, un simulateur de vol en réalité virtuelle est certifié par l’Union européenne. Et la technologie en question est Suisse. L’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) a en effet approuvé le système d’entraînement pour pilotes d’hélicoptère VRM Switzerland, a annoncé l’entreprise zurichoise. En conséquence, le dispositif permet aux pilotes de créditer le temps passé en réalité virtuelle dans le cadre de leur formation obligatoire. La certification concerne le simulateur de l’hélicoptère Robinson R22. Celle pour le modèle Airbus H125 suivra prochainement, selon la société technologique. L’évaluation de l’EASA a confirmé l’adéquation du concept VR à des fins de formation, en particulier dans des cas tels que l’autorotation, le vol stationnaire et l’atterrissage en pente où une perception exacte de la hauteur et un large champ de vision sont nécessaires, explique VRM Switzerland. Plateforme de mouvement et système haptique Ce dispositif de réalité virtuelle fait appel au casque VR du fabricant finlandais Varjo. La simulation numérique fournit une représentation visuelle réaliste du cockpit et intègre les mouvements du pilote qui se sent immergé notamment à l’aide d’un système de perception haptique. Une plateforme de mouvement dynamique permet en outre de ressentir avec précision les plus petits changements d’attitude et de toucher le sol, assure VRM Switzerland. Le système de réalité virtuelle est couplé à une plateforme de mouvements. Google Indoor Live View à l’aéroport de Zurich ych. Google Maps étend la fonctionnalité Live View aux lieux publics en intérieur. De quoi trouver facilement son chemin quand on est le plus pressé. Google va commencer à proposer Indoor Live View dans les centres commerciaux et les stations de transports en commun. Mais aussi dans les aéroports. Et c’est celui de Zurich qui a été choisi pour le faire en première mondiale. «Nous sommes convaincus que cette nouvelle fonctionnalité nous permettra d’offrir une expérience de voyage sans faille», déclare Stefan Gross, Chief Commercial Officer de l’aéroport de Zurich. Live View montre la direction à suivre dans les couloirs de l’aéroport de Zurich et guide par exemple vers les portes d’embarquement. Calcul de l’altitude et du placement des objets Live View a recours à l’IA pour analyser des milliards d’images Street View, explique la firme de Mountain View. Elle est désormais en mesure de proposer cette fonctionnalité de réalité augmentée également en intérieur, suite «à de nouvelles avancées qui nous aident à calculer l’altitude exacte et le placement des objets à l’intérieur d’un bâtiment», explique Dane Glasgow, VP of Product chez Google Maps. Indoor Live View affichera des flèches et autres indications de guidage, pour communiquer la direction à suivre et localiser l’ascenseur ou l’escalier roulant le plus proche, une porte d’embarquement, un quai, la zone de récupération des bagages, les comptoirs d’enregistrement, les guichets, les salles d’attente, les distributeurs de billets, etc. 04 / 2021 www.ictjournal.ch © netzmedien ag

innovation digital twins 41 BMW crée le jumeau numérique de sa future usine ych. Lors de sa conférence annuelle GTC, Nvidia a dévoilé la plateforme Omniverse, présentée par le fournisseur comme «l’avènement d’une nouvelle ère de collaboration et de simulation». Conçue pour la collaboration virtuelle et les simulations en temps réel, Omniverse permet de mettre au point des Digital Twins (des représentations digitales d’actifs du monde physique) d’environnements de production. Tester virtuellement l’exploitation de futures usines Nvidia précise avoir développé Omniverse en collaboration avec plusieurs centaines d’entreprises. Dont le groupe BMW, qui utilise la plateforme pour générer un jumeau numérique répliquant de bout en bout les processus d’une usine entière impliquant techniciens humains et robots industriels. Le constructeur automobile compte se servir de cet environnement 3D pour concevoir, planifier et exploiter de futures usines de manière virtuelle avant que tout ne soit construit dans le monde physique. Selon le communiqué de BMW, Omniverse présente plusieurs avantages par rapport aux solutions de planification industrielles disponibles sur le marché. Dont la capacité d’être alimenté en temps réel des données à jour d’apps tierces (via les plugins Omniverse Connectors). BMW utilise Omniverse de Nvidia pour générer un jumeau numérique répliquant de bout en bout les processus d’une usine entière. Des millions de digital twins pour traiter le Covid long ych. Dell s’investit dans une recherche médicale dont le but est de mieux comprendre les formes longues de Covid-19. Le projet vise à créer des jumeaux numériques (digital twins) de patients atteints par la maladie. L’entreprise tech s’associe pour ce faire à la fondation i2b2 tranSMART, qui fournit logiciels et base de données open source pour faire avancer la médecine à l’aide des données. Vers la création de répliques virtuelles de 2 millions de patients Dans l’objectif de créer à terme les jumeaux numériques de 2 millions de patients souffrant de Covid long, la communauté de chercheurs de i2b2 tranSMART va faire appel à une solution de réseau de stockage de données sécurisé, basée sur des systèmes Dell EMC PowerEdge, PowerStore et PowerScale, ainsi que des services d’intégration VMware Workspace ONE et Boomi (deux unités business que Dell s’apprête à revendre). La solution va permettre aux chercheurs de collecter, stocker et analyser des données anonymisées provenant de divers systèmes de surveillance et de dossiers médicaux électroniques. Les jumeaux numériques créés seront mis à jour en permanence avec des données cliniques, recueillies par des instruments de mesure mobiles (notamment des ventilateurs ou moniteurs cardiaques) utilisés par les patients à domicile. Les données seront régulièrement complétées par les résultats d’examens médicaux plus poussés. En puisant dans des technologies d’intelligence artificielle, la plateforme va continuellement comparer les jumeaux numériques des différents patients, afin d’identifier des similitudes et développer des traitements fonctionnant chez un groupe spécifique. D’autres recherches médicales autour du Covid font aussi appel au concept de Digital Twins. Dont un projet européen et interdisciplinaire mené par l’EPFL. Dassault Systèmes travaille de son côté sur l’élaboration d’un jumeau numérique complet du corps humain, projet faisant converger biosciences, sciences des matériaux et technologies de l’information. www.ictjournal.ch © netzmedien ag 04 / 2021