ICTjournal 06/2021

  • Wwwnetzmediench
  • Selon
  • Collaborateurs
  • Ainsi
  • Netzmedien
  • Suisse
  • Entreprises
  • Projet
  • Processus
  • Hybride
  • Travail

06

06 actuel Plusieurs organisations suisses victimes d’attaques informatiques ych. Les attaques par ransomware contre les entreprises et collectivités suisses se sont multipliées ces dernières semaines. Après Comparis et le fabricant de machines d’entretien des voies ferrées Matisa, des rançongiciels ont touché le réseau suisse de cliniques privées Pallas, de même que la multinationale Accenture. L’entreprise de services et conseil IT a affirmé avoir rapidement maîtrisé la menace et restauré les systèmes. Certains experts en doutent cependant, car des données visiblement confidentielles d’Accenture ont fait surface sur le darknet. Rolle et l’EMS de Vessy victimes de vol de données La commune de Rolle a récemment fait les gros titres, le média Watson.ch révélant que des données d’habitants étaient disponibles sur le darknet à la suite d’une attaque par ransomware. La collectivité du bord du Léman a d’abord minimisé les conséquences de l’incident, alors que la fuite concerne plus de 5000 habitants. Une task force a finalement été mise en place, avec pour mission prioritaire d’analyser les données volées afin de pouvoir informer personnellement les citoyens concernés. Etablissement médico-social genevois, la Maison de Vessy a également fait les frais d’un ransomware. L’EMS a assuré ne pas avoir cédé à la demande de rançon, mais des données ont été volées. Les cyberpirates continuent en outre de cibler les entreprises locales avec d’autres techniques. La CGN et la Banque cantonale neuchâteloise ont notamment vu certaines de leurs données compromises à cause de failles sur leur site internet. La bucolique commune de Rolle a fait les frais d’une attaque par ransomware. Image: Alexey M. / CC BY-SA 4.0 Adecco enchaîne les rachats pour mener sa stratégie numérique ych/san. Adecco a acquis le groupe franco-belge de conseils en ingénierie Akka Technologies pour plus de 2 milliards de francs. Akka sera associé à la marque Modis d’Adecco. Adecco ambitionne ainsi de devenir l’un des leaders des services sur le marché mondial de la R&D en ingénierie, notamment sur le secteur des logiciels et de l’industrie 4.0. Le spécialiste mondial du placement de personnel, dont le siège est à Zurich, a aussi mis la main sur la jeune pousse française Qapa et ses solutions de recrutement 100% numérique. La plateforme de Qapa puise dans un outil de matching qui s’appuie sur l’intelligence artificielle et le machine learning pour proposer aux candidats et aux entreprises les offres et les profils adéquats. «Dans 80% des cas, une heure en moyenne suffit à une entreprise pour recruter un salarié intérimaire», assure le groupe Adecco. «Nous allons accélérer le développement et l’optimisation des plateformes numériques existantes.» Alain Dehaze, CEO du groupe Adecco La Confédération a dépensé 1,4 milliards dans les TIC rko. En 2020, la Confédération a acheté des biens et services et financé des constructions pour 7,16 milliards de francs, selon un rapport du contrôle des finances. Les dépenses dans l’informatique et les télécom s’élèvent à 1,4 milliard, dont un tiers pour des services. En 2020, les organes les plus dépensiers dans le domaine TIC sont le Département de la défense et des sports (54% des dépenses) et le Département des finances (29%). Les cinq plus gros fournisseurs TIC de la Confédération sont Swisscom, RUAG, Atos et les israéliens ELBIT et ELTA, tous deux spécialisés dans les technologies d’armement. Le budget ICT de la Confédération a progressé de 15% entre 2019 et 2020, alors qu’il avait augmenté de 33% entre 2018 et 2019. 06 / 2021 www.ictjournal.ch © netzmedien ag

actuel 07 La Poste étoffe son offre en puisant dans le numérique et les services automatisés rko/ych. La Poste suisse a annoncé le rachat de Tresorit, une jeune pousse suisse bien établie spécialisée dans le stockage et le partage sécurisés de documents dans le cloud. Employée par plus de 200000 utilisateurs finaux et plus de 10 000 entreprises, la solution de Tresorit permet de stocker, synchroniser, gérer et partager des documents dans le cloud avec un chiffrement de bout en bout, ce qui garantit que la firme n’a pas accès aux données des documents de ses clients. On imagine aisément le géant jaune profiter des technologies de Tresorit pour développer les services de son app ePost dévoilée il y a peu. Destinée tant aux particuliers qu’aux entreprises, la nouvelle app offre plusieurs fonctionnalités, à commencer par un service payant pour recevoir son courrier physique directement sous forme numérique. Alternativement, les utilisateurs peuvent employer l’app pour scanner eux-mêmes les documents importants et les organiser dans un espace sécurisé et chiffré, accessible via une authentification à plusieurs niveaux. Les entreprises pourront mettre des documents à disposition de leurs clients ou leur proposer de recevoir leur courrier directement dans l’app. La solution ePost s’appuie sur les développements de la fintech lucernoise Klara Business, dont la Poste détient une part majoritaire depuis 2020. Bureau de poste automatisé à Lausanne La Poste a en outre ouvert un nouveau local regroupant une sélection de prestations postales automatisées, près de la gare de Lausanne. Ce format de bureau de poste sans personnel sera testé jusqu’au 31 mars 2022. La Poste a mis la main sur la jeune pousse suisse Tresorit et son stockage de documents dans le cloud. Image: Tresorit La Banque Cantonale Bernoise crée une filiale IT Nouveaux bureaux pour Sophia Genetics rko. La Banque Cantonale Bernoise (BCBE) va créer une filiale de services IT, en collaboration avec son prestataire informatique DXC. La banque compte sur cette structure pour encourager l’innovation et les collaborations avec des partenaires externes. L’entité sera dirigée par Christoph Lanz, actuel responsable IT de l’assureur Visana. La future filiale IT aura pour tâche d’opérer et de poursuivre le développement de IBIS4D. Précédemment baptisée IBIS3G, la plateforme bancaire centrale de la BCBE a fait l’objet d’une refonte menée depuis 2018 par DXC, également en charge de l’exploitation. Via sa nouvelle filiale IT, la BCBE va ainsi intégrer des spécialistes de DXC qui connaissent sa plateforme bancaire . De nombreux aspects de la filiale IT de la BCBE font cependant encore l’objet de négociations avec DXC, notamment la question des droits de propriété d’IBIS détenus par le prestataire informatique. «Nous sommes convaincus qu’en créant cette filiale nous aurons les moyens de réagir encore plus rapidement aux besoins de notre clientèle et du marché.» Armin Brun, CEO de la BCBE ych. La pépite suisse romande Sophia Genetics annonce l’ouverture de nouveaux bureaux dans le canton de Vaud, à Rolle. Le site accueille des postes de travail supplémentaires ainsi qu’un nouveau laboratoire de recherche et développement. Sophia Genetics emploie aujourd’hui plus de 450 personnes, dont environ 230 en Suisse. L’entreprise est également présente à Boston et possède un centre de R&D dans le Pays basque français. Les nouveaux locaux devraient à l’avenir regrouper tous les employés romands. Il est prévu que d’ici septembre 2023, ces bureaux de 5400 mètres carrés, occupés précédemment par Nissan International, accueillent environ 350 collaborateurs, a rapporté 24heures. Fondée en 2011, Sophia Genetics est aujourd’hui valorisée à un peu plus d’un milliard de dollars, suite à sa récente entrée au Nasdaq. www.ictjournal.ch © netzmedien ag 06 / 2021