Views
5 days ago

ICTjournal 07/2021

  • Text
  • Wwwnetzmediench
  • Contre
  • Solutions
  • Gestion
  • Selon
  • Technologies
  • Netzmedien
  • Faire
  • Entreprises
  • Suisse
  • Partage

26 partage de données

26 partage de données nouveautés Databricks dévoile un protocole ouvert pour le partage sécurisé de données Image: juniart / Fotolia.com rko. Databricks a dévoilé Delta Sharing un projet open source permettant aux organisations de partager des données de manière standardisée et sécurisée. La solution répond au besoin grandissant des entreprises de tirer parti des données d’autres entreprises de leur écosystème. A titre d’exemple, Databricks mentionne un hôpital partageant des données avec une université pour la recherche de vaccins, ou un fabricant de moteur d’avions désireux d’analyser les données de performance de ses produits collectées par les compagnies aériennes. «Pour les fournisseurs de données, le principal défi est aujourd’hui de faciliter la consommation à large échelle de leurs données, commente Matei Zaharia, Chief technologist et cofondateur de Databricks. Une norme ouverte et interopérable pour le partage des données en temps réel améliorera considérablement l’expérience des fournisseurs et des utilisateurs de données». Standard pour le partage de tout type de données Delta Sharing a pour principal atout d’offrir un standard pour le partage de tout type de données et de s’affranchir des technologies, outils et formats employés par les organisations. Le protocole peut notamment être utilisé dans SQL , dans des outils d’analytics et les langages de programmation Python et R. Les organisations peuvent également utiliser le protocole pour partager des ensembles de données à grande échelle sans les copier dans les formats Apache Parquet et Delta Lake. Côté sécurité, la solution dispose de contrôles intégrés et d’autorisations pour un partage des données répondant aux contraintes de conformité. Les équipes des différentes organisations peuvent ainsi faire des requêtes, visualiser et enrichir les données partagées avec leurs outils de choix, dont Azure Purview, GCP Big Query, AtScale, Qlik, Power BI et Tableau. Snowflake facilite le partage et la monétisation de données Data Marketplace sur la blockchain ych. La Data Exchange de Snowflake a été renommée Data Marketplace en 2020. Le spécialiste du data warehouse en mode cloud a récemment fait savoir que son portail de data sharing ne cesse de s’étoffer. Début juin, 500 jeux de données étaient disponibles. Soit une augmentation de 76% en six mois. Plus d’un quart des 160 fournisseurs de la marketplace y partagent trois jeux de données ou plus. Dans l’optique de faire perdurer cette adoption croissante, l’entreprise qui a fait une entrée en bourse fracassante va en outre proposer de nouvelles façons de consommer les données de sa marketplace. L’option «Try before you buy» («Essayer avant d’acheter») permettra aux utilisateurs d’accéder à des échantillons de données afin de les tester avant de se procurer l’ensemble complet. Le processus d’achat de données tierces sera également rationalisé à l’aide d’options de paiement à l’usage. Snowflake met en avant le fait que sa marketplace rend l’intégration et la requête de données transparentes. ych. Nokia se lance sur le segment du data sharing. Le fabricant et équipementier réseau finalndais incite entreprises et fournisseurs de services de communication à faire appel à cette nouvelle offre en mode as-a-Service, logiquement baptisée Nokia Data Marketplace. A l’instar de la place de marché de Snowflake (lire ci-contre), il s’agit pour la firme de faciliter le partage sécurisé et la monétisation des données. Basée sur une blockchain privée, la Data Marketplace de Nokia garantit des mécanismes d’échange et d’autorisation de données fiables, assure le fournisseur. Nokia Data Marketplace promet en outre d’accélérer les initiatives de création de modèles d’IA grâce à l’apprentissage fédéré. Selon la firme finlandaise, cette approche répond ici à la demande croissante d’une plateforme capable d’appliquer efficacement des algorithmes d’IA et d’apprentissage automatique aux données in situ. 07 / 2021 www.ictjournal.ch © netzmedien ag

FÉLICITATIONS À TOUS LES GAGNANTS Highest Digital Quality: Värdex Suisse Digital Innovation of the Year: Firmenich Digital Excellence PME: Belimed Digital Excellence Government & NPO: Direction financière du canton de Zoug Digital Excellence Grandes entreprises: La Mobilière The Next Global Hot Thing: Labster Pour en savoir plus sur les gagnants, rendez-vous sur le site : www.digitaleconomyaward.ch Organisateurs: Sponsors: Partenaires médias: