ICTjournal octobre 2019

  • Azure
  • Netzmedien
  • Travail
  • Octobre
  • Processus
  • Ainsi
  • Collaboration
  • Solutions
  • Entreprises
  • Suisse

20 RPA A l’heure où

20 RPA A l’heure où les robots logiciels débarquent en masse dans les entreprises, les limites de l’automatisation de processus manuels à coup de Robotic Process Automation (RPA) se font déjà sentir. D’où l’émergence de robots plus futés, combinant RPA, intelligence artificielle et machine learning. Yannick Chavanne Les robots logiciels se font de moins en moins rares dans les entreprises. En 2018, près de deux tiers des firmes européennes avaient déjà automatisé au moins un processus en ayant recours à la Robotic Process Automation (RPA), selon une étude d’Information Services Group (ISG). Et l’adoption de cette technologie ne semble pas près de se tarir. D’ici 2020, les robots logiciels devraient s’être faits une place dans plus de 90% des entreprises européennes, convaincues par l’utilité de ces solutions permettant de réduire les processus manuels en automatisant au maximum les tâches répétitives. Selon l’analyse de Gartner, la RPA s’impose comme le segment du marché mondial des logiciels d’entreprise dont la croissance est la plus rapide. Le cabinet prédit ainsi que les dépenses en technologies RPA atteindront 1,3 milliard de dollars en 2019. Un boom qui s’explique entre autres par une capacité à se greffer aux systèmes hérités. «En utilisant cette technologie, les entreprises peuvent accélérer rapidement leurs initiatives de transformation numérique, tout en rentabilisant les investissements technologiques passés», explique Fabrizio Biscotti, analyste chez Gartner. L’adoption de la RPA est la plus marquée dans les compagnies d’assurance, les telcos, les administrations publiques et les banques. Crédit Suisse a ainsi réalisé d’importants investissements dans un domaine où UBS s’est lancée tête baissée, en déployant plus de 1000 robots dans son service des opérations. Après le back-office, UBS s’intéresse désormais aux opportunités de la RPA pour le front et le middle office (lire interview page 24). RPA: les robots logiciels deviennent plus intelligents L’émergence de robots moins limités Malgré la popularité indéniable dont elles font aujourd’hui l’objet, les solutions RPA n’en restent pas moins limitées. De l’avis de Forrester, la première génération de robots logiciels se prête en effet à l’automatisation de processus ne nécessitant pas plus de cinq décisions, moins de 500 clics et basés sur moins de cinq applications. Pour s’affranchir de ces limites, une nouvelle génération d’outils fait son apparition, qui com- Image: gremlin / iStock.com Octobre 2019 www.ictjournal.ch © netzmedien ag

RPA 21 www.ictjournal.ch © netzmedien ag Octobre 2019